G20, terrorisme: Scotland Yard ne répond plus

Slate.fr, mis à jour le 09.04.2009 à 13 h 04

Scotland Yard, la légendaire police métropolitaine de Londres réputée pour sa rigueur et son efficacité, vit une semaine très difficile.

Alors que la mort de Ian Tomlinson pendant les manifestations anti G20 mercredi 1er avril avait déclenché un débat sur les méthodes de la police britannique, deux vidéos montrant l'homme se faire violenter par un policier quelques minutes avant sa mort sont venues alimenter la polémique. Le gardien de la paix, qui s'est présenté à ses supérieurs après la publication des images, sera entendu ce jeudi soir par la commission indépendante de réclamation de la police.

Jeudi, c'est le chef du contre-terrorisme britannique qui a présenté sa démission après une bévue qui avait compromis une opération anti-terroriste. Bob Quick avait malencontreusement révélé des documents secrets aux photographes en arrivant à une réunion à la résidence du Premier ministre mercredi. Il tenait sous son bras, à portée des objectifs, un document hautement confidentiel résumant une opération de surveillance de suspects.

En raison de cette bévue, qui risquait de mettre en péril l'opération, la police avait décidé de procéder à une douzaine d'arrestations plus tôt qu'elle ne le souhaitait.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte