France

Quel est le prix d'une guerre?

Eric Le Boucher, mis à jour le 22.03.2011 à 1 h 44

La liberté des insurgés libyens vaut le prix d’une guerre. Personne n’en doute en France. Mais quel prix au fait? Combien va coûter la campagne de Libye?

Les forces alliées font exploser des véhicules des pro-Kadhafi, le 20 mars 2011 entre Benghazi et Ajdabiya. REUTERS/Goran Tomasevic

Les forces alliées font exploser des véhicules des pro-Kadhafi, le 20 mars 2011 entre Benghazi et Ajdabiya. REUTERS/Goran Tomasevic

La France est déjà actuellement engagée dans une vingtaine d’opérations extérieures. Dans les Balkans (Kosovo) et au Liban, à soutenir la force des Nations unies (Onuci) dans sa mission de paix en Côte-d’Ivoire, à lutter contre la piraterie au large de la Somalie. La France participe également à la Force internationale d’assistance et de sécurité (Fias) en Afghanistan.

À l’été 2010, environ 8.700 militaires de la défense étaient engagés dans ces  «opex». Des opex coûtent de plus en plus cher: les budgets sont systématiquement dépassés. L’an dernier, le budget total a été de 630 millions d’euros portés finalement à 870 millions d’euros dont la moitié pour l’Afghanistan où nous avons 3.500 soldats. Toutefois, le budget global de la défense est de 31 milliards d’euros, dont les opex ne représentent finalement qu’une toute petite fraction.

En Libye, quel sera l’ordre de grandeur de la dépense? Sans doute au moins autant qu’en Afghanistan. Mais ça dépend comment on compte, bien sûr…

Le déplacement du Charles-de-Gaulle coûte une vraie fortune, mais s’il fait des ronds dans l’eau, ça coûte aussi. Les missiles, les bombes utilisées valent très cher.

Le temps de l'action

En fait, tout dépendra de la durée de l’offensive et de combien de temps nos forces seront mobilisées. Pour l’heure, il est difficile de le prédire, mais beaucoup estiment que l’opération Aube de l’odyssée prendra du temps.

La première phase de frappes aériennes afin de créer  la zone d’exclusion aérienne puis de «casser les reins» de l’armée du colonel Kadhafi en la privant d’approvisionnement et de munitions, est la partie facile.

Plus dur, long et coûteux sera d’équiper et d’entraîner les insurgés avant qu’ils aient les moyens de partir à l’offensive vers Tripoli pour déloger le dictateur comme ils en ont l’objectif (même si tel n’est pas la mission de la coalition selon la résolution 1973 de l’ONU).

Tant que le colonel sera en place, l’armée française et ses alliées devront  maintenir beaucoup de forces en état de guerre.

Pour les deux guerres menées par l’US Army en Irak et en Afghanistan, le département de la Défense dispose d’un budget de 130 milliards de dollars. En cumul en Irak, le coût de la guerre aura été de 3.000 milliards de dollars pour les Etats-Unis, selon le prix Nobel Joseph Stiglitz.

Ce sont des sommes colossales qui démontrent que les coûts sont toujours… explosifs. Ce qui est sûr, c’est que la France est endettée, il lui faudra donc faire des économies ailleurs.

Eric Le Boucher

Eric Le Boucher
Eric Le Boucher (543 articles)
Cofondateur de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte