Fin de la logorrhée présidentielle

Temps de lecture : 2 min

Le CSA va désormais comptabiliser les paroles de Nicolas Sarkozy

Les interventions présidentielles, à la télévision et à la radio, devraient bientôt être comptabilisées dans le temps de parole du gouvernement, explique Télérama. Le Conseil d'Etat devrait en prendre officiellement la décision dans les prochains jours.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), instance chargée de contrôler les activités liées à l'audiovisuel, s'était toujours opposé à cette comptabilisation, au motif que «le président ne s'exprime pas au nom d'un parti ou d'un groupement politique».

Malgré les interventions fréquentes de Nicolas Sarkozy, et le mécontentement de l'opposition, le CSA se refusait à toute décision allant dans le sens d'une comptabilisation. François Hollande avait écrit en septembre 2007 une lettre au président du CSA , Michel Boyon, qui lui avait opposé une fin de non-recevoir. Il avait alors décidé de saisir le Conseil d'Etat.

Dix-huit mois plus tard, le Conseil réagit, par la voix de Catherine Guyot d'Asnières Salins, qui déclare: «La parole du président de la République doit être prise en compte pour le respect du pluralisme politique». Cette décision doit être «lue» dans les quinze jours à venir au Conseil d'Etat, pour adoption.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr
En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters