Life

Michelin 2011: une sélection de Bibs gourmands

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 06.03.2011 à 9 h 06

Ce sont les stars du guide 2011: des tables de choix à un tarif raisonnable.

Paying / alex-s via FlickrCC License by

Paying / alex-s via FlickrCC License by

Le principe des restaurants «Bibs gourmands» a été défini en 1997 par Bernard Naegellen, ancien directeur très respecté du Michelin. Il s’agit de mettre en lumière des tables modestes de cuisine du terroir, de tradition, d’esprit classique ou exotique –prix moyen des menus en 2011 à 28 euros en province et 39 euros à Paris. Pour le guide, ces Bibs gourmands –601 cette année– représentent le vivier de futurs étoilés. Ce fut le cas de Laurent Petit, chef du Clos des Sens à Annecy, promu à deux étoiles en 2005.

Bibs gourmands autour de Paris et en province

• L’Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise. C’est là, en face de la mairie, que vécut Vincent Van Gogh jusqu’à la fin de sa vie. On visite sa petite chambre et dans le village et la campagne (les champs de blés), on découvre les paysages de ses tableaux. Au café d’une touchante modestie, la table où il rangeait son couteau. Cuisine de ménage généreuse et soignée. Menus à 29, 31 et 75 euros. 52 rue du Général de Gaulle. Tél.: 01 30 36 60 60. Fermé lundi, mardi pour le déjeuner. Ouvert vendredi et samedi pour le dîner.

• Côté Mer à Cancale. Admirable point de vue sur la mer et la baie de Cancale avec le Mont Saint Michel en toile de fond. Poissons frais de la marée, coquillages et crustacés pleins d’iode, plateaux de fruits de mer. Menus à 22, 27 et 58 euros. 4 rue Ernest Lamort. Tél.: 02 99 89 66 08. Fermé mercredi, mardi soir et dimanche soir. 

• Le Surcouf à Cancale. Sur le quai, en lisière du port, un remarquable bistrot marin, turbot à l’andouille, sole de 400 grammes au beurre salé, crêpes à l’eau-de-vie de cidre. Menus à 15,50, 26 et 44 euros. 7 quai Gambetta. Tél.: 02 99 89 61 75. Fermé mardi et mercredi. À côté, l’Hôtel le Cancalais, chambres à partir de 65 euros. Tél.: 02 99 89 61 93.

• Le Bistrot des Anges au Cannet, à 3 kilomètres de Cannes. La brasserie et l’annexe de Bruno Oger, double étoilé à la Villa Archange, un décor de loft américain, carpaccio de saumon frais, poêlée de Saint-Jacques aux légumes croquants, penne aux cèpes et lard. Formule déjeuner à 24 euros. Menus à 29 et 39 euros. 15 bis rue Notre-Dame-des-Anges. Tél.: 04 92 18 18 28. Pas de fermeture.

• Le Flocon Village à Megève. La seconde adresse d’Emmanuel Renaut, deux étoiles méritées aux Flocons de Sel, route du Leutaz. Dans la partie ancienne de la station, un décor montagnard et l’épaule d’agneau confite, le filet de saumon rôti et le risotto aux herbes. Menus à 24 et 29 euros. 75 rue Saint-François. Tél.: 04 50 78 35 01. Pas de fermeture.

• Le Grain de Sel à Périgueux. Dans une petite rue de la vieille ville, près de la cathédrale, le foie gras de canard en terrine, le biscuit de rouget au bouillon de langoustines, les ris de veau à cru et joue de veau –de la belle cuisine. Déjeuner à 20 euros. Menus à 29 et 55 euros. 7 rue des Farges. Tél.: 05 53 53 45 22. Fermé dimanche et lundi.

Bibs gourmands à Paris

• La Régalade Saint-Honoré. La nouvelle et seconde adresse de Bruno Doucet, excellent cuisinier, successeur du maestro Yves Camdeborde, roi de la bonne chère bistrotière, pâtés, terrines, saucissons et plats du jour roboratifs, poitrine de cochon aux lentilles, calamars sautés façon pibales, risotto à l’encre de seiche. Menu à 33 euros. 123 rue Saint-Honoré 75001. Tél.: 01 42 21 92 40. Fermé samedi et dimanche.

• Aux Lyonnais. Ce fameux bistrot 1900 au décor préservé, zinc et moulures, a été repris par Alain Ducasse qui a maintenu les spécialités lyonnaises, salade au sabodet, boudin noir, quenelles sauce Nantua, bugnes et Beaujolais. Menus à 26 euros au déjeuner et 34 euros au dîner. 32 rue Saint-Marc 75002. Tél.: 01 42 66 65 04.  Fermé le samedi midi, dimanche et lundi.

• L’Épi Dupin. Lauréat du Prix du Meilleur bistrot par le guide Lebey en 1996 pour le rapport qualité-prix inégalable et des plats ciselés, œuf poché au chutney de crevettes, poitrine de veau confite, crème chaude au chocolat. Menus à 22 au déjeuner, à 33 euros au dîner, terrasse, souvent complet. 11 rue Dupin 75006. Tél.: 01 42 22 64 56. Fermé samedi, dimanche et lundi midi.

• Café Constant. Un authentique café avec son zinc, l’archétype de la cuisine bourgeoise inspirée par le propriétaire Christian Constant, un maître des cuissons, un répertoire séduisant, raffiné, tartare d’huîtres au gingembre, agneau de lait et haricots tarbais, tarte au chocolat. Menus au déjeuner à 16 euros, imbattable dans le quartier, 23 euros au dîner. 139 rue Saint-Dominique 75007. Tél.: 01 47 53 73 34. Fermé lundi.

• Les Cocottes. Si vous n’avez pas de place au café cité ci-dessus, faites quelques pas pour les plats canailles de Philippe Cadeau, émiettée de thon au caviar d’aubergine, filet de bar poêlé aux girolles, flan aux œufs à la vanille, tous présentés en cocottes Staub. Menus au déjeuner à 22 et 24 euros, 31 euros au dîner. 133 rue saint-Dominique 75007 Paris. Tél.: 01 45 55 00 91. Fermé dimanche.

• Bistrot Paul Bert. Une excellente adresse, les petites salles sont envahies par les plus fins palais de Paris, fromage de tête maison, friture d’éperlans tartare, cochon de lait rôti aux châtaignes, entrecôte de bœuf à la moelle, Paris Brest. Menus au déjeuner à 16,50 euros, 34 euros au dîner, terrasse, voiturier (8 euros). 18 rue Paul Bert 75011. Tél.: 01 43 72 24 01. Fermé dimanche et lundi. Un must absolu, l’étoile en vue.

• La Cerisaie. Lauréat du Prix Jacquart 2004 récompensant le meilleur jeune chef de Paris, Cyril Lalanne est seul en cuisine pour régaler une vingtaine de clients fidèles, asperges des Landes, terrine de confit de canard et piment, agneau de lait et pimientos farcis, tripes au Madiran, tarte au chocolat. Service de Madame. Menus au déjeuner à 23 et 24 euros, 32 et 39 euros au dîner. Au pied de la Tour Montparnasse. 70 boulevard Edgar Quinet. Tél.: 01 43 20 98 98. Fermé samedi et dimanche.

• L’Entredgeu. Près de la Porte Champerret, une adresse prise d’assaut aux deux repas grâce au talent de Philippe Tredgeu et ses préparations bistrotières aux petits oignons, carpaccio de tête de veau ravigote, pressé de volaille et foie gras, quasi de veau fondant, dos de bar et ses petits légumes façon ratatouille, poitrine de cochon confite laquée et grillée, vacherin de saison. Menu à 23 euros le midi, carte-menu à 32 euros. 87 rue Laugier 75017. Tél.: 01 40 54 97 24. Fermé dimanche et lundi.

• Graindorge. Proche de l’Étoile, une petite boîte et une carte intéressante, axée sur les produits et le répertoire flamands de Bernard Broux, pâté chaud de cèpes, anguille au vert, tomates farcies à l’ostendaise, waterzoi de la mer aux crevettes, spéculoos au café. Menu au déjeuner à 24 euros, 28 et 35 euros au dîner. 15 rue de l’Arc de Triomphe 75008. Tél.: 01 47 54 00 28. Fermé samedi midi et dimanche.

• Caméléon Arabian. En plein Montparnasse, à deux pas de la Coupole, un restaurant élégant, décor contemporain, cuisine ouverte sur la salle aux spécialités goûteuses, poireaux fondants vinaigrette, foie de veau épais déglacé au vinaigre (on vient pour ce plat), blanquette de veau à l’ancienne, quenelles sauce Nantua, tarte aux pommes chaudes. Menus au déjeuner à 22 et 26 euros, carte-menu à 45 euros. 6 rue de Chevreuse 75006. Tél.: 01 43 27 43 27. Accueil chaleureux de Jean-Paul Arabian. On sert jusqu’à 23 h 15. Fermé samedi midi, dimanche et lundi.

Ces Bibs gourmands, parmi les meilleurs de France et qui préservent la qualité des produits, sont souvent complets le soir. Il est urgent de réserver plusieurs jours à l’avance, surtout le jeudi et le vendredi. Tous proposent des vins au verre.

Nicolas de Rabaudy

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (465 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte