Société

Vidéo d'agression dans un bus RATP

Temps de lecture : 2 min

Lire l'analyse de Versac le feu du web sur Slate.fr.

C'est la vidéo/polémique du moment. On y voit une bande de jeunes agresser un passager dans un bus parisien en décembre dernier. La vidéo est violente. Mise en ligne récemment sur Dailymotion, elle est d'abord reprise par des blogs d'extrême droite avec des commentaires racistes. Puis Nicolas Vanbremeersch, la nuit dernière vers minuit, en parle sur son blog en s'interrogeant sur sa véracité. Il note la manière magistrale dont le buzz est orchestré et s'inquiète des conséquences: «dans un climat social lourd, où une grande partie de la jeunesse développe un discours victimaire, ce genre de matériau, à l’instar de la «racaille» de Sarkozy il y a quelques années, peut être une petite étincelle qui met le feu aux poudres. J’espère juste que les grosses ficelles qui sont tirées de manière très visibles par des réseaux d'extrême droite ne vont pas réussir à allumer un feu véritable».

Cette vidéo a probablement été mise en ligne sur Facebook par un homme qui se présente comme policier. «Svp ne parlez pas de moi. Je risque de perdre mon boulot» a-t-il dit à Slate.

L'agression date de la nuit du 6 au 7 décembre 2008 et les agresseurs auraient ensuite été rapidement interpellés par la police. Selon 20 minutes, «la RATP a ouvert lundi soir une enquête interne pour déterminer si la vidéo provenait bien de la vidéosurveillance de la régie de transports. S'il est avéré que la fuite vient de l'entreprise, la RATP devrait porter plainte contre X».

La vidéo a été supprimée par Dailymotion et Youtube mais elle est toujours disponible sur le site russe de partage de vidéos RuTube.

En savoir plus:

Newsletters

Peut-on trop aimer ses amis?

Peut-on trop aimer ses amis?

«J'ai l'impression d'être trop exigeante en amitié, et je suis très souvent déçue.» Éléa a le sentiment de s'attacher trop vite et trop fort dans les relations amicales. Après plusieurs déceptions et une grosse rupture amicale, elle a décidé de s...

De l'autre côté du mur

De l'autre côté du mur

Les voisins, c'est un peu comme la famille: on ne les choisit pas, mais on doit vivre avec. Souvent, tout se passe bien. Parfois, ce qu'on en saisit au détour d'un bruit à travers une cloison, d'un bonjour sur le palier ou d’un mot sur la boîte...

Trancher dans le vif

Trancher dans le vif

Newsletters