Culture

Dior veut se séparer de Galliano

Antigone Schilling, mis à jour le 01.03.2011 à 16 h 19

Personnalité fantasque, démesurée par certains côtés (les mises en scène de «son» image pour venir saluer le public des défilés), John Galliano est un des plus brillants talents de la mode contemporaine.

La vidéo montrant John Galliano affirmant «I love Hitler» aura été celle de trop. Ce 1er mars, Dior a annoncé qu'elle engageait une procédure de licenciement à l'encontre du créateur anglais. Motif invoqué par la maison de haute couture: le caractère «particulièrement odieux» du comportement et des propos tenus par Galliano. 

Déjà, vendredi, la nouvelle de sa suspension avait remué la planète mode à quelques jours des défilés. 

Fruit du travail de John Galliano, la prochaine collection est sûrement dans sa dernière ligne droite avec les dernières finitions. Même si le créateur est absent, ses équipes seront là pour assurer la mise en place du défilé.

On peut aussi imaginer qu’il y aura un lien avec la dernière couture où la collection était particulièrement réussie, opérant une fusion entre l’héritage maison (l’iconique tailleur Bar) et la créativité du Britannique.

Personnalité fantasque, démesurée par certains côtés (les mises en scène de «son» image pour venir saluer le public des défilés), John Galliano est un des plus brillants talents de la mode contemporaine.

Chez Dior, il a, depuis plus de dix ans, réveillé une magnifique endormie qui avait connu son heure de gloire avec le couturier fondateur, puis avec le passage éclair d’Yves Saint Laurent (1958-1960) avant de se presque «banaliser» avec Marc Bohan (1961-1989) puis Gianfranco Ferré (1989-1996).

Quand John Galliano commence à créer pour Dior, c’est une sorte d’électrochoc de haute fantaisie et d’originalité qui réinterprète les codes de la marque. Le mariage est audacieux et réussi en termes de création.

Regardez ses créations en grand format:

Inspiré par l’ailleurs, l’exotisme, l’histoire, le cinéma, la musique, les cultures du monde... John Galliano a imaginé pour Dior de très beaux voyages (Egypte, Japon...). S’il devait déposer les bagages, resteraient à jamais dans l’histoire de la mode de très beaux souvenirs.

Un designer seul ne fait pas une maison, mais s’il réussit à la fois à unir un potentiel de talent à une personnalité forte, sa notoriété rejaillit positivement sur l’ensemble de la marque.

Aujourd’hui la mode est un univers où les chaises musicales tournent parfois très vite, John Galliano est resté chez Dior plus de dix ans. Il n’est pas irremplaçable, personne ne l’est, mais son nom restera associé à de très belles années.

Antigone Schilling

(article mis à jour avec la procédure de licenciement engagée par Dior)

 

Antigone Schilling
Antigone Schilling (18 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte