Life

Peut-on dresser son chat?

Elizabeth Weingarten, mis à jour le 03.02.2011 à 7 h 06

C'est un poil plus dur qu'avec les chiens, mais avec de l'entraînement et de la patience, c'est possible...

Let's Do The Hokey Pokey! / Trish Hamme Off&On/FlickringSlowly/ThankYou via Flickr CC License by

Let's Do The Hokey Pokey! / Trish Hamme Off&On/FlickringSlowly/ThankYou via Flickr CC License by

Selon un article paru le 17 janvier dans le New York Times, Chaser, une femelle border collie a été dressée pour reconnaître 1.022 noms et y répondre. L’étendue du vocabulaire de l’animal est impressionnante. Mais chacun sait que les chiens peuvent être dressés pour venir à vos pieds, s’assoir ou courir attraper un objet quelconque que vous lancez. Quid de nos amis les chats? Est-il possible d’entraîner Minou de la même façon?

Oui, mais c’est un poil plus long et plus dur. Les chats ont été domestiqués il y a neuf millénaires dans le but initial de les faire chasser les souris. Il est probable qu’on les ait choisis pour leurs aptitudes de chasseur solitaire et non pas pour leur caractère particulièrement sociable ou leur tendance à obéir aux instructions. (Contrairement aux chiens, qui ont précisément été domestiqués pour ces qualités.)

Minou n’est pas «indressable», mais à récompense égale, il se peut qu’il ne réagisse pas comme Toutou. Si certains chiens se contentent d’une petite tape affectueuse sur la tête ou d’un «t’es un gentil toutou!» en échange du comportement qu’on attendait de lui, les chats, en général, marchent aux croquettes ou à la pâtée et sont parfois plus lents dans l’apprentissage d’un nouveau tour d’adresse. Malgré ces différences, chiens et chats peuvent être dressés selon les mêmes méthodes. (Les plus courantes sont le renforcement positif; le clicker training et le targeting.) Vous pouvez éduquer votre chat pour qu’il fasse ses besoins dans vos toilettes plutôt que dans sa litière, qu’il vous suive quand vous le lui ordonnez ou même qu’il vous tape dans la main.

Le cerveau des chiens est plus gros que celui des chats tant en termes absolus que proportionnellement à la taille de leur corps. Il est possible que cette caractéristique ait évolué avec le temps pour aider les canidés à s’adapter aux exigences de la vie en «communauté». En développant leur sociabilité, ils auraient ensuite renforcé leur compréhension des expressions faciales de l’homme et leurs capacités de réaction à ses ordres.

Si on peut dresser les félins, pourquoi n’est-ce pas plus courant? Les chats causent moins d’ennuis que les chiens. Un toutou hyperactif est capable d’arracher vos rideaux neufs ou de mettre en lambeau votre beau canapé. Tandis qu’un chat «difficile», bien qu’il puisse abîmer quelque peu des objets de votre maison, vous agacera en général de façon plus subtile –par exemple en vous réveillant à 5 heures du matin parce qu’il a faim. Mais il aura tendance à être plus «calme»: il s’excite plus rarement sur vos effets personnels et sautera moins sur le premier étranger venu. C’est pourquoi lorsqu’un chat adopte des comportements problématiques, son maître a plutôt tendance à se faire une raison qu’à se lancer dans un long programme de dressage.

L’Explication remercie Christine Bellezza du Centre de soins pour félins de l’Université de Cornell, Nicholas Dodman de l’Université de Tufts, Sandra Sawchuk de l’Ecole de médecine vétérinaire de l’Université de Wisconsin-Madison et Carlo Siracusa de l’hôpital vétérinaire de l’Université de Pennsylvanie.

Elizabeth Weingarten

Traduit par Micha Cziffra

Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

Elizabeth Weingarten
Elizabeth Weingarten (7 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte