Monde

Le voilier français localisé

Temps de lecture : 2 min

Le «Tanit», le voilier français capturé samedi 4 avril par des pirates somaliens dans l'océan indien a été localisé, a affirmé Bernard Kouchner sur RTL. Il se trouverait non loin de Bandar-Beyla, sur la côte nord-est de la Somalie. A bord du «Tanit» voyageaient deux couples et un enfant.

En 2008, deux navires français avaient déjà été capturés. La prise d'otage des passagers du Ponant avait entraîné le versement d'une rançon et l'intervention des forces spéciales françaises.

Le site américain Wired revient dans un reportage sur la stratégie mise en place par la marine britannique. Pour battre les pirates à leur propre jeu, la Royal Navy a ainsi adopté la tactique du «motherships», un navire puissant qui transporte des petits navires très rapides. Au début des années 90, les pirates ne pouvaient pas aller très loin des côtes. Aujourd’hui, en utilisant ces «motherships», ils sont plus mobiles et peuvent s’attaquer aux cargos en haute mer.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Un commando de la marine grecque inercepte des pirates présumés, le long des côtes somaliennes le premier avril dernier, photo Reuters).

En savoir plus:

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Au Royaume-Uni, une enquête publique tente de faire la lumière sur les pratiques très controversées de policiers infiltrés auprès de divers groupes militants.

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Newsletters