Monde

Six étudiants extirpés vivants des décombres 15h après le séisme

Slate.fr, mis à jour le 06.04.2009 à 23 h 51

Bilan provisoire de 150 morts

Un tremblement de terre a secoué le centre de l'Italie à 3h30 dans la nuit de dimanche à lundi. Les bilans provisoires font état de 150 victimes et de 1 500 blessés. Au moins 70 000 personnes sons sans toit.

L'épicentre du séisme d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter se trouvait sous la ville médiévale de l'Aquila, capitale des Abruzzes (70.000 habitants). De nombreux bâtiments se sont effondrés, dont une résidence universitaire et plusieurs églises. Lire aussi un article sur la polémique sur un tremblement de terre «prévisible» et le séisme en photos et en vidéos.

>> A suivre, une sélections de liens

Sur Twitter, suivre les mots-clés: #italy #terremoto #earthquake

Pour suivre l'info en direct, rendez-vous sur le site de la Repubblica, où un journaliste s'est rendu sur les lieux du séisme.

21H26: L'eau, le lait, les aliments de première nécessité viennent à manquer à l'Aquila, selon les dires de la Croix Rouge Italienne, qui décrète en revanche les dons de sang suffisants.

21H21: «Le désastre est grave (...) mais la catastrophe aurait pu être pire» a déclaré le président du Conseil, Silvio Berlusconi, lors d'une interview téléphonique.

21H19: 30 millions d'euros ont été débloqués pour faire face aux premières urgences, en attendant jeudi de savoir la somme nécessaire aux reconstructions.

21H05: Le Conseil des Ministres déclare que le jour des obsèques des victimes des Abruzzes sera un jour de deuil national.

20H55: «Les secousses secondaires vont se poursuivre pendant plusieurs semaines", a expliqué Enzo Boschi, président de l'Institut National de Géophysique et de vulcanologie».

19h30: Un nouveau bilan des services hospitaliers fait état de plus de 150 morts et de 1 500 blessés. Le nombre des déplacés atteint 70 000.

15h46: Six étudiants ont été extirpés vivants des décombres de la résidence de l'université de l'Aquila par les secours, 15 heures après le tremblement de terre.

18h13: L'hôpital de l'Aquila, qui a été endommagé par le tremblement de terre, est totalement évacué.

16h49: Le recteur de l'université de l'Aquila Ferdinando di Orio lance un appel. «L'université est pratiquement détruite. Les structures sont toutes gravement endommagées et nous n'avons pas d'autre campus où transférer nos 27 000 étudiants.

16h10: Il y a des répliques du tremblement de terre toutes les 3 à 5 minutes selon l'Institut national de geophysique et de volcanologie italien.

15h09: Premières arrestations pour pillage à l'Aquila. Des pilleurs ont été surpris en train de voler dans des maisons abandonnées. [le fil d'informations de La Repubblica]

14h33: Plus de 92 morts selon la Repubblica, dont 50 morts dans le village de Onna (sur 400 habitants) et 50000 déplacés.

14H15: A l'Aquila, sous la résidence universitaire qui s'est effondrée, encore sept ou huit étudiants resteraient à sortir de sous les décombres, selon un étudiant qui a pu réchapper à l'écroulement.

13H35: Depuis la première secousse dévastatrice de cette nuit, deux cents secousses secondaires ont été enregistrées.

13H16: A Rome, les secousses ont endommagé les thermes de Caracalla, dans le Sud de la capitale, au pied de la colline de l'Aventin. Les ruines de ces thermes font partie des vestiges de l'Empire Romain.

13H06: Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a envoyé ses condoléances aux familles italiennes touchées par le tremblement de terre. Un peu plus tôt, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avait également envoyé une lettre à Silvio Berlusconi, pour exprimer ses «plus sincères condoléances» aux des nombreux morts.

13H05: Onna, petite ville près de l'Aquila, a été pratiquement rasée. «Tout s'est écroulé et il y a beaucoup de gens sous les débris», racontent des témoins.  Le président de la région évoque un «scénario de guerre».

Alors que les Italiens de toutes les régions se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés, la Protection civile coordonne les opérations de secours. 6 000 repas chauds s'apprêtent à être servis dans le stade de l'Aquila, selon le Corriere della sera

12H50: Le ministre italien des Affaires sociales, Maurizio Sacconi, appelle les citoyens italiens à donner leur sang.

12H45: Moscou, où Silvio Berlusconi devait se rendre avant d'annuler pour rejoindre les Abruzzes, se dit prêt à fournir de l'aide immédiate, selon La Repubblica et la Rai.

12H30: Les secours n'auraient pu être plus rapides, selon le ministre de l'Intérieur, Roberto Maroni. «Les secours étaient déjà en route un quart d'heure après la secousse». R. Maroni a ensuite annoncé qu'arriveraient dans les Abruzzes des moyens humains et logistiques pour renforcer les secours: «100 gendarmes, 100 policiers, environ 1500 pompiers, 4 hélicoptères»

12h25: Au moins 50 morts selon la Repubblica.

11h54: Selon un bilan provisioire de l'agence de presse Ansa, le séisme a fait au moins 40 morts et des dizaines de disparus.

11h40: Selon le physicien François Thouvenot, interrogé par LCI, «la région est touchée par ce qu'on appelle une crise sismique en essaim, c'est-à-dire que les séismes apparaissent progressivement, avec des secousses importantes qui se suivent».(...) «Il n'est pas impossible qu'une autre secousse équivalente à celle d'aujourd'hui se produise dans les jours, les semaines ou les mois qui viennent».

11h30 - Le bilan s'alourdit, le journal italien Corriere fait état de 31 morts et d'une cinquantaine de disparus.

10h40: Le Pape Benoit XVI a déclaré qu'il priait «pour les victimes et en particulier pour les enfants».

10h35: 1,4 million de secousses par an. Pourquoi, comment, s'en protéger. En anglais [Reuters]

10h18 - Berlusconi réagit à la polémique naissante: «on ne pouvait pas prévoir le séisme». [La Stampa]

10h11 - Chaos dans les rue d'Aquila, besoin de sang à l'hôpital, où les blessés les plus graves sont évacués par hélicoptère. [Corriere della Sera]

9h11 - Berlusconi annule son voyage à Moscou [RAI], déclare l'état d'urgence [AFP via Yahoo News + Déclaration audio sur la Stampa].

9h00 - Le lieu du séisme [Centre sismologique euro-méditerranéen]

7h - Un peu avant 7h, un premier bilan provisoire fait état de 13 morts; il sera bientôt corrigé pour établir la mort de 9, puis 16, 20, jusqu'à 27 morts à 8h45.

6 h - On fait état de 15000 maisons sans électricité.

De 5h à 6h - L'écroulement de plusieurs monuments à l'Aquila sont constatés, jusqu'à la découverte des deux premières victimes, à 5h45, à Fossa, dans la région de l'Aquila. Et peu à peu d'autres morts et d'autres disparus, à l'Aquila ou aux alentours, sont annoncés.

Vers 5 h - Les Italiens sont invités à ne pas se mettre en route pour la région sinistrée, afin de ne pas gêner les secours; une interdiction de survol est lancée.

4h40 - L'épicentre est précisé: il se trouve dans un triangle compris entre l'Aquila, et les bourgs de Collimento et Villa Grande.

4h30 - Les répercussions de la secousse de 3h30 se font sentir dans les Marches (centre-Est). Là encore des gens tombent dans la rue; dans leurs maisons, certaines personnes âgées, épouvantées, ne parviennent pas à sortir de chez elles.

A 4h15 - Les répercussions de la secousse atteignent L'Aquila, capitale des Abruzzes, où les gens sont renversés dans la rue, sous la force du choc. Bientôt des monuments s'écroulent, les pompiers et la police sont submergés d'appels. Guido Bertolaso, chef du département de la protection civile est désigné coordinateur des secours.

3h35 - Une forte secousse sismique est ressentie à Rome, capitale de l'Italie; elle est suivie d'une forte secousse dans les Abruzzes. Aux alentours de 4h du matin, la ville de Rome évalue la magnitude de la secousse à 6,7 sur l'échelle de Richter.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photos: Reuters)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte