Monde

La Corée du nord défie le monde

Temps de lecture : 2 min

Pyongyang a lancé une fusée dimanche.

La mise en garde, vendredi, d'Obama à la Corée du nord n'a pas eu l'effet voulu par le président américain. Le lancement d'une fusée serait une action considérée comme étant une «provocation» qui «ne resterait pas impunie», avait-il dit. Dimanche matin, les Nord-Coréens ont annoncé avoir procédé au lancement d'un satellite Kwangmyongsong-2 mis en orbite par un engin de trois étages. Les débris de la fusée qui a survolé le Japon n'ont pas nécessité le tir d'antimissile par Tokyo et sont tombés dans la mer. Les Etats-Unis et la Corée du Sud soupçonnaient que ce lancement ne masque un tir expérimental de missile longue portée Taepodong-2.

Puissance nucléaire depuis le 9 octobre 2006, rappelle l'AFP, la Corée du Nord est engagée depuis six ans dans de laborieuses négociations à six pays (deux Corée, Etats-Unis, Japon, Chine et Russie) en vue d'un démantèlement de ses installations atomiques en échange d'une aide économique et de garanties de sécurité.

En savoir plus:

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Au Royaume-Uni, une enquête publique tente de faire la lumière sur les pratiques très controversées de policiers infiltrés auprès de divers groupes militants.

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Newsletters