37 coups de fouet

Slate.fr, mis à jour le 04.04.2009 à 11 h 07

La justice des talibans pour une jeune fille sortie sans son mari.

La vidéo que vous pouvez regarder si vous cliquez sur ce lien est difficilement soutenable. Pendant près de deux minutes filmées par un appareil photo, on y voit une femme en burqa, couchée face à terre sur le sol, tandis que deux hommes, puis trois, la tiennent solidement au sol. Un autre la fouette. La vidéo de cette jeune fille de la Swat Valley au Pakistan, parvenue au Guardian via Samar Minallah, un documentariste pachtoune et anthropologue, serait passé de téléphone en téléphone.

Selon le quotidien britannique, la scène illustre tout autant la brutalité des combattants islamiques que le signe de l'influence grandissant des talibans dans la région. «S'il vous plaît, supplie la jeune fille, arrêtez ou tuez-moi maintenant» Autour d'elle, des hommes qui regardent en silence, et en voie off, un homme donne ses instructions. Son calvaire, 37 coups de fouets, a été fièrement revendiqué par Muslim Khan, le porte-parole des talibans, joint par téléphone par le Guardian : «Elle est sortie de chez elle accompagnée par un homme qui n'était pas son mari. Il y a des frontières qu'on ne doit pas franchir».

Mardi, le Guardian avait affirmé que président afghan Hamid Karzai avait signé une loi considérée par une sénatrice comme «pire que sous les talibans» pour les femmes: elle interdirait aux femmes de sortir de chez elle, de chercher du travail, de s'éduquer ou d'aller chez le médecin sans la permission de leur époux, voire de refuser de faire l'amour avec leur mari.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte