Monde

La corruption à l'origine du drame d'Abidjan

Temps de lecture : 2 min

Selon un «observer» de France 24, la bousculade qui a fait 22 morts dimanche 29 mars en marge du match Côte d'Ivoire-Malawi est due à la corruption de la police et des organisateurs du match. Le site publie la vidéo filmée aux abords du stade juste après le drame.

«Les policiers et les employés du stade bloquaient les gens à l'entrée, ne laissant entrer que ceux qui payaient un pot-de-vin» explique Christian, un réalisateur ivoirien qui a filmé la scène. «Ceux qui avaient des billets étaient énervés. Ils voyaient des gens entrer simplement en payant un gardien. Alors tout le monde a commencé à pousser la grille du stade, et elle s'est effondrée.»

Le soir du drame, les journaux télévisés avaient à peine mentionné la bousculade meurtrière. Quelques jours plus tard, le chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo a présidé la cérémonie d'hommage aux victimes.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

En savoir plus:

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 septembre

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 septembre

Arrivée du Tour de France, baleines échouées en Australie et accélération de l'épidémie de Covid-19… La semaine du 19 au 25 septembre 2020 en images. 

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Le 15 septembre, les dirigeants d'Israël, des Émirats arabes unis et de Bahreïn se sont retrouvés à la Maison-Blanche pour apposer leurs signatures aux accords d'Abraham. Il s'agit de deux traités de paix entre Jérusalem et Abou Dabi d...

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

Les défenseurs de cette doctrine affirment qu'elle protège les intérêts de l'État turc et réfutent les accusations d'expansionnisme.

Newsletters