France

Le franc, un mort si vivant

John von Sothen, mis à jour le 21.12.2010 à 9 h 06

La monnaie a disparu il y a neuf ans, mais elle est toujours indiquée sur les tickets de caisse.

Dans un supermarché en octobre 1996. REUTERS/Christine Grunnet

Dans un supermarché en octobre 1996. REUTERS/Christine Grunnet

Je me trouvais récemment à la caisse à vérifier ce que je venais d’acheter. Mais cette fois, j’étais davantage intrigué par le ticket de caisse que par le sac que je tenais dans la main. Parce que là, sous le total et la TVA et le «Darty vous remercie de votre confiance», était inscrit le prix que je venais de payer… en francs. C’est bien ça, des francs français.

Cela fait neuf ans que la France est passée à l’euro, mais mon ticket se croit toujours en 1970, me faisant face comme un vieux prof qui me ferait réviser mon histoire. 1 euro = 6,55957 FRF… pour votre information.

Pour mon information? Wow merci. Vous avez d’autres infos à me faire passer? 1998 = La France gagne la Coupe du monde? Pi = 3,14159265? Ou pourquoi pas 1 litre = 33,3333 oz?

Allez je sais, c’est pas très grave, et c’était sans doute utile à l’époque d’écrire les prix en francs pour aider à entrer doucement dans l’euro. Mais en 2010? Il y a une population d’amnésiques qui vient de se réveiller et qui a besoin d’être mise au parfum? Moi je suis sûr qu’il y a un peu d’affect dans tout ça. Si le Mexique, le Canada et les Etats-Unis adoptaient soudain une monnaie commune et que le «Rican» remplaçait le dollar, moi aussi je serais nostalgique. Pendant un mois peut-être.

Mais comme toutes les étrangetés que je rencontre en France, je suis sûr qu’elle a une raison logique. Ils n’écriraient quand même pas des milliers et des milliers de fois par jour 1 euro = 6,55957 FRF juste pour m’embêter? Quand même pas?

Je soupçonne fortement que les caisses et les distributeurs automatiques qui impriment ça ont dû être vendus à tous les Monoprix et Crédit Agricole de la planète vers 2002, juste quand la France faisait sa transition, et que le 1 euro = 6,55957 FRF était un énorme argument de vente:

«Et en plus de toutes ses fonctionnalités, et ça en France vous allez adorer, elle imprime l’équivalent en Francs français ! Pas mal, hein? Hein?»

Moi aussi j’en aurais pris une.

Je crois aussi que ce truc du FRF est lié à des raisons de sécurité, juste au cas où les Français éliraient un Le Pen ou un José Bové qui sortirait la France de l’Union européenne et ramènerait le franc. Grâce à ces tickets, il y aura moins de confusion, moins de chaos, tout ce qu’on aura à faire, ce sera d’inverser l’inscription: 1 FRF = 0,1524490 euro.

Il ne faut aussi jamais sous-estimer la tendance du capitalisme à la manipulation et sa capacité d’influence subliminale de la consommation. 29,90 FF sur le ticket donne l’impression qu’en fait, on a payé moins cher en euros. «Ça ne m’a pas coûté 29,90, je n’ai payé que 4,75! Wow j’y gagne!» Euh non, mon ami.

Il y a aussi cette croyance paranoïaque que 1 euro = 6,55957 FRF est une sorte de message à la Da Vinci Code, que je dois déchiffrer. Quelque chose que les franc-maçons (vous avez remarqué le nom?) utilisent pour marquer les coordonnées d’une latitude, ou la combinaison d’un coffre à La Monnaie, ou peut-être la date d’une futur apocalypse? (OK j’en dis trop, je vais arrêter là).

Ce qui est sûr, c’est que la plupart de mes amis français ont réussi à dépasser le franc. Je ne connais personne de 30 ou 40 ans qui parle en francs, ou en balles ou en briques quand ils parlent d’argent. Ils ressembleraient plus à Lino Ventura préparant un casse qu’à un mec tendance parlant du prix qu’un de ses amis a payé son appartement.

En tout cas, je suis vraiment content de ne m’être jamais attaché aux francs. Je ne me vois pas tout multiplier par 6,55957 en permanence. Ça doit être épuisant. Et plus vite on se passera de cette béquille au bas de nos tickets, mieux ce sera. A un moment, il faut savoir lâcher et se dire que sa superette n’a jamais augmenté ses prix et que le pack de rasoirs a toujours été à dix euros. L’ignorance est une force.

Je ne dis pas qu’on doit envoyer toutes ces machines à la casse. On peut peut-être les améliorer, elles pourraient peut-être nous donner des taux de monnaies COURANTES, des informations actuelles qu’on pourrait utiliser: 1 euro = 1,3589 francs suisses; 1 euro = 0,852 Livre Sterling; 1 euro = 1.37 USD. Ça m’éviterait de tout calculer sur mon iPhone à chaque fois que je passe à la caisse. «Wow! 56 dollars*, ça fait beaucoup d’oseille, ça!»

Mais  maintenant qu’il apparaît que la crise de la dette en Europe n’a pas complètement disparu, et s’étend même à l’Irlande et au Portugal, 1 Euro = 6,55957 FRF est peut-être un petit pense-bête, un rappel que rien n’est plus vraiment sûr, pas même l’euro, et qu’il vaut peut-être mieux se garder toutes les options ouvertes.

Après tout, il pourrait bien y  avoir un jour où, de retour à New York je ferais mes courses, et mon ticket de caisse me rappellerait que 1 Yuan Chinois = 0,1506 USD.

John von Sothen

* Soit 42,2576 euros, c'est-à-dire 277,19 FRF (NDLE)

John von Sothen
John von Sothen (2 articles)
TVAtaux de changefranceurodollar
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte