Life

Et avec ce vin, je vous sers quoi?

Nicolas de Rabaudy

Chez Enrico Bernardo, à Il Vino, le vin passe avant le plat. Une adresse pour oenophiles passionnés.

Wine Drop / delphaber via Flickr CC License by

Wine Drop / delphaber via Flickr CC License by

Créé par le Milanais Enrico Bernardo en 2008, Meilleur Sommelier du Monde, Il Vino a obtenu une étoile Michelin en 2009 pour la qualité de la chère, une dizaine de plats bien troussés dont une ou deux préparations italiennes goûteuses, ciselées comme l’osso bucco de veau aux légumes ou l’œuf à la truffe blanche, de vrais délices.

L'élégant restaurant à vins d'Enrico Bernardo recèle une étonnante particularité : il n'y a pas de carte des mets. Un sommelier vous propose les trois vins du jour au verre, puis les plats qui s'accordent avec l'assiette –il s'agit de se laisser faire. Avant de s’occuper d’œnologie, le lutin Enrico a été un cuisinier qualifié, passé par les Troisgros à Roanne. Dans son restaurant parisien, clair, aux lignes pures –en face de Petrossian– il se met aux fourneaux deux jours sur quatre avec son chef italien pour mitonner les raviolis de canard confit aux girolles, les noix de Saint-Jacques à la crème de brocolis, le turbot rôti à la salade de Trévise au balsamique, le homard rôti aux châtaignes, ou le carré et la selle d’agneau rôtis aux blettes et oignons, une carte variée, saisonnière où le produit et le client sont respectés. Les fromages sont affinés par Madame Quatrehomme, Meilleur Ouvrier de France catégorie fromages. Pour les desserts, laissez-vous tenter par le sablé au chocolat fondant ou glace à la noisette du Piémont. Du très bon travail culinaire.

Fou de bonnes bouteilles de tous pays, notamment d’Italie du nord, Bernardo commence par vous faire choisir votre vin au verre, selon la sélection du jour. C’est lui qui suggère le juste accord avec les plats: le liquide passe avant le solide de façon à réussir le mariage le plus judicieux. Il faut se laisser guider par le jeune maestro d’une gentillesse désarmante. L’autre jour, il faisait déguster un verre de Puligny 2008 de Jean-Marc Boillot sur les Saint-Jacques et un second de Barbaresco rosé du Piémont sur le poisson et le vacherin onctueux. De ce point de vue, Il Vino n’a pas de rival dans la capitale, à quelques exceptions près. Une adresse pour œnophiles passionnés et exigeants. Excellent rapport prix plaisir.

Nicolas de Rabaudy

  • Il Vino. 13 boulevard de La Tour Maubourg 75007. Tél. : 01 44 11 72 00. Carte-menu au déjeuner à 25 ou 29 euros, plats avec supplément de 6 à 12 euros, vins à l’aveugle à 9 euros, trois crus à découvrir et le plat pour 70 euros. Truffe blanche d’Alba à 70 euros, une affaire. Pas de fermeture.
  • À lire : Savoir goûter le vin, avec une description fouillée de millésimes de Pétrus et de Romanée Conti, et du champagne Salon, Éditions Plon, 34 euros.
Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte