Monde

Un manifestant anti G20 meurt à Londres

Temps de lecture : 2 min

Un homme est mort, mercredi 1er avril, au cours des manifestations contre le G20 dans le centre de Londres. L'homme d'une trentaine d'années s'est effondré alors qu'il s'était retrouvé encerclé par un cordon de police imperméable, une tactique pour contenir les mouvements de foule appelée «kettling». Il serait mort de causes naturelles, malgré les efforts des ambulanciers.

La journée a par ailleurs été marquée par 63 arrestations et quelques flambées de violences au cours des différentes manifestations anti-G20 dans la capitale anglaise, malgré les efforts de la police britannique pour maintenir une atmosphère pacifique. La BBC propose une carte interactive pour suivre en direct les derniers évènements à Londres.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

En savoir plus:

Newsletters

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

L'université de Californie du Sud a suspendu un professeur de management qui a prononcé un mot en chinois - «ne-ga» - jugé trop proche du mot nègre en anglais.

Newsletters