Culture

«Rock Band 3», l'école des guitar hero?

Nina Shen Rastogi, mis à jour le 06.11.2010 à 9 h 04

La nouvelle guitare virtuelle du jeu de Harmonix ne remplacera pas totalement des cours de guitare, mais peut séduire les réfractaires à l'apprentissage classique.

Photo: le jeu "Rock Band 3" (Harmonix/MTV Games/Electronic Arts)

Le jeu «Rock Band 3» (Harmonix/MTV Games/Electronic Arts)

De tous les fantasmes rock, je crois que le mien reste le plus modeste: j'aimerais juste être capable un jour de jouer A Case of You de Joni Mitchell, pourquoi pas autour d'un feu. Alors l'année dernière, je suis allée au Guitar Center le plus proche, j'ai acheté une Yamaha Junior –j'ai des mains d'elfe, bien trop petites pour une guitare d'adulte–, quelques méthodes d'auto-apprentissage et je suis rentrée chez moi.

Ça a duré deux semaines. Assise toute seule dans mon appartement à gratouiller des cordes dans le vide, c'était plus de l'ordre de la corvée qu'autre chose. Junior a donc passé les douze derniers mois couchée sur une pile de CD derrière le canapé.

Mais si les livres ne m'étaient d'aucune aide, peut-être trouverais-je mon bonheur dans les jeux vidéo? Avec Rock Band 3, qui est sorti le 29 octobre, on peut acheter en plus une gratte à 149 euros qui ressemble davantage à un instrument de musique que les contrôleurs classiques en forme de guitare avec lesquels on jouait jusqu'à présent. Je ne suis pas une pro des jeux vidéo mais j'ai eu envie de tester la méthode Xbox. Avec ça, au moins, je pourrai faire semblant d'être la reine de la gratte sans agresser les tympans de mes voisins ni ceux de mes amis.

Opérer avec Docteur Maboul

La franchise Rock Band est un énorme succès depuis 2007, non sans avoir essuyé quelques critiques. On lui reproche notamment de ne pas reproduire de manière assez fidèle ce que c'est de jouer d'un véritable instrument. C'est vrai qu'avec la première guitare du jeu, il fallait presser cinq boutons situés sur le manche et appuyer sur une barre qui ressemblait à un gros interrupteur (et c'était le même objet qu'on utilisait pour jouer la ligne de basse). Comme la vraie rock star Carrie Brownstein le dit dans sa critique du jeu publiée sur Slate.com, jouer de la guitare avec Rock Band, c'est à peu près aussi réaliste qu'opérer avec Docteur Maboul.

Mais Rock Band 3 a bien l'intention de changer tout ça. D'abord avec l'ajout d'un «mode pro» qui promet aux joueurs de les faire accéder «au statut de véritable musicien». Et la clé de ce mode pro, c'est la «Guitare Pro Fender™ Mustang™» super méga stylée, avec un nombre ahurissant de 102 boutons sur le manche, pour reproduire chacun des doigtés possibles sur une guitare à dix-sept frettes et six cordes. La barre-interrupteur a été remplacée par des cordes, et même si cette guitare nouvelle génération est toujours en plastique et légère comme une plume, à côté d'elle l'ancienne fait joujou pour moins de dix ans (le kit batterie pro, quant à lui, s'étoffe de trois nouvelles cymbales, et le tout nouveau clavier couvre deux octaves entières).

J'ai testé pour la première fois la nouvelle guitare dans les bureaux de MTV Games, qui est l'éditeur de Rock Band (le jeu a été développé par Harmonix, les instruments par Mad Catz). Mais même là, au milieu de RP plutôt sympas, l'engin me paraissait diablement compliqué et les indications à l'écran complètement absconses. En mode Rock Band classique, on voit une espèce d'autoroute à cinq voies avec des genres de pierres précieuses qui apparaissent et défilent sur ces voies, et le but est de presser le bouton de couleur correspondant et appuyer sur l'interrupteur au moment précis où ces joyaux rectangulaires touchent le bas de l'écran. En mode pro, les cinq voies deviennent six cordes et les joyaux des petits carrés de couleur portant chacun un nombre de 0 à 17, pour indiquer ce qu'il faut pincer et gratter. J'ai essayé de m'entraîner avec les joueurs aguerris de MTV, mais j'avais l'impression d'être au milieu d'un cocktail où tout le monde parlerait chinois sauf moi (j'ai eu un peu plus de succès avec le synthé, surtout parce que l'écran affiche tout simplement un vrai clavier -donc moins de choses à faire interpréter par les yeux pour les doigts).

«Plink!» et 100%

Une fois que j'ai pu m'amuser un peu avec Rock Band 3 chez moi, en privé, ça a commencé à aller mieux. Le mode entraînement du jeu propose de nombreuses leçons et j'ai commencé par les bases, où j'ai appris à jouer d'abord avec les cordes seules, puis à rajouter ensuite les frettes. Là, je suis bloquée sur les power chords basiques –heureusement qu'on peut mettre les leçons au ralenti pendant qu'on s'entraîne– mais je sais que je peux aller jusqu'aux accords de septième, et enfin aux arpèges.

Tout ça est plutôt basique, mais Rock Band 3 a bien des avantages par rapport aux méthodes d'apprentissage dont je me servais avant. Entre autres que le jeu se montre extrêmement encourageant: quand vous faites une partie sans faute, un énorme «100%» apparaît à l'écran, et quand vous réussissez un exercice la foule crie et vous applaudit. C'est toujours drôle d'avoir ce genre de carottes, mais l'interactivité améliore sensiblement l'apprentissage. Il y a toujours une petite carte qui vous montre où sont placés vos doigts sur les cordes, ce qui permet de vous auto-corriger, et le jeu vous laisse aussi mettre une leçon sur pause quand vous sentez que vous faites vraiment n'importe nawak. Les instructions s'affichent à droite de l'écran et le manche apparaît au-dessus. Vous pouvez voir où sont vos doigts et où il devraient se trouver, et quand vous avez la bonne position, vous entendez un petit «plink!» assez jubilatoire.

Là où je me suis le plus amusée, c'est avec le mode carrière, qui récompense des tâches diverses et variées comme personnaliser votre avatar ou donner un nom à votre groupe, et pas seulement vos talents de musicien ou bien les chansons que vous avez terminées (j'ai enfin -enfin!- réalisé mon vieux rêve d'être leader d'un groupe appelé Discipline & Punish). J'ai gardé toute ma tête grâce aux rubriques non-musicales qui m'ont aidée à relâcher un peu la pression quand j'avais envie de balancer ma guitare en plastique contre le mur. Après une bonne heure passée à essayer tant bien que mal de maîtriser la leçon «Blues Rundown», j'ai fait une pause et j'ai acheté un nouveau pantalon à mon avatar.

La main coincée dans un étau

Mais la question c'est: est-ce que Rock Band 3 peut réellement m'apprendre la guitare? J'ai déjà appris grâce au jeu certaines techniques applicables dans la vraie vie. Au bout de quelques jours, on se sent plus à l'aise avec l'instrument, et j'ai commencé à développer la coordination nécessaire pour bouger ma main gauche verticalement et horizontalement sur le manche tout en parcourant les cordes avec la droite. Quand j'ai réussi à finir la version «facile» de Rehab d'Amy Winehouse sur la guitare de Rock Band, j'ai pris ma Yamaha Junior, remis la chanson au début et j'arrivais plutôt bien à suivre (bon, de là à me vanter d'avoir «joué Rehab», ce serait exagérer; il serait plus juste de dire que j'ai joué sept ou huit notes qui se trouvent être parmi toutes celles qui composent l'instru de Rehab).

Une fois que je suis arrivée aux accords, les limites de Rock Band comme méthode d'apprentissage m'ont paru évidentes. Appuyer sur ces petits boutons sensibles n'est en rien comparable à presser les cordes d'une vraie guitare, du moins une acoustique. Si je sais plus ou moins bien faire avec les boutons, avec des cordes j'ai l'impression d'avoir la main coincée dans un étau. Mark, mon ami guitariste, a été complètement déstabilisé par la nouvelle guitare Rock Band. Quand vous appuyez sur les frettes d'une vraie guitare, vous sentez la tension exercée sur les cordes, qui vous indique celles que vous êtes censé pincer. Mais quand vous jouez avec le simulateur de guitare Rock Band, la main droite ne peut pas deviner ce que fait la main gauche. Mark avait l'impression de jouer avec un tout autre instrument.

Pour finir, je conseillerais aux joueurs occasionnels de ne pas acheter les nouveaux instruments: ils sont assez difficiles à maîtriser et ça risque de casser l'ambiance si vous n'êtes pas déjà musicien (mais sachez que la guitare «Pro» peut également être utilisée en mode cinq boutons classique). Par contre, les fans hardcore qui connaissent le catalogue Rock Band par coeur en mode «expert» vont adorer s'immerger pendant des heures dans le nouveau gameplay plus complexe de la nouvelle gratte en plastique. Et il faut tout de même dire que si la guitare Pro n'est pas une vraie guitare, il s'agit cependant d'un véritable instrument -un contrôleur MIDI parfaitement fonctionnel, qu'on peut brancher par exemple sur Garage Band pour créer ainsi sa propre musique sur son ordinateur.

La fin des «jours déprime»?

En conclusion, je dirais aux aspirants dieux de la guitare d'attendre peut-être l'année prochaine, quand sortira la guitare la plus géniale, la plus mortelle de tous les temps: la Fender Squier Stratocaster. Mi-guitare électrique, mi-guitare de jeu vidéo, avec des capteurs intégrés au manche pour jouer avec sa console, mais aussi une sortie pour la brancher sur un ampli et jouer pour de vrai. Rock'n'roll!

La Rolls des instruments Rock Band sera peut-être la solution pour les élèves facilement distraits comme moi, puisque les éléments du jeu camoufleront l'aspect «devoir» intrinsèque à l'apprentissage de la guitare. Rick Peckham, professeur au Berklee College of Music et qui a aidé à développer le jeu, me confiait que s'il existe déjà des millions de guitaristes à travers le monde, il y en aurait encore plus si aucun n'abandonnait au cours des premiers mois, les «jours déprime» comme Peckham les appelle. En tant qu'élève aspirant à dépasser un jour le niveau débutant, je pourrais demander la Squier en cadeau de Noël tardif.

Et maintenant, si vous voulez bien m'excuser, Discipline & Punish doit s'entraîner à Du Hast avant de rendre les instruments qu'on lui a prêtés.

Nina Shen Rastogi

Traduit par Nora Bouazzouni

Nina Shen Rastogi
Nina Shen Rastogi (29 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte