L'agriculture française doit s'adapter

Temps de lecture : 2 min

Michel Barnier défend son action

Le ministre de l'agriculture Michel Barnier explique dans un entretien au Monde pourquoi l'agriculture française doit s'adapter. «Je n'ai pas mis le feu à l'agriculture française, j'ai mis de la justice» assure-t-il.

Les céréaliers, premiers bénéficiaires de la politique agricole commune (PAC) et opposés à la réforme du gouvernement, ont été reçus lundi 30 mars par Nicolas Sarkozy et Michel Barnier.

Réunie en congrès, la FNSEA, qui représente éleveurs et céréaliers, est au bord de l'explosion à cause de cette réforme. Elle doit en débattre, à huis-clos, mardi 31 mars.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Moutons devant la Tour Eiffel, Reuters)

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters