Hemingway n'utilisait pas les carnets Moleskine

Temps de lecture : 2 min

Autour de la table de travail de Slate, presque tout le monde a ou a eu un Moleskine®. L'information publiée par Eco89 a donc fait frémir. «Le fabricant Modo et Modo a créé de toutes pièces le mythe du petit carnet noir prisé des grands artistes.»

«Ni Hemingway, ni Picasso, ni Van Gogh, ni Céline, ni Mallarmé n'ont jamais utilisé de carnet de la marque Moleskine... Pour une raison simple:  la marque n'existait pas à leur époque.»

Ils utilisaient tous des carnets certes, «mais ceux-ci étaient très divers, produits par différents fabricants, avec des couvertures en cuir ou en tissu huilé».

Avec un hardiesse digne des meilleurs «storytelling», Modo et Modo a repris tous ces cahiers pour en faire des ancètres du Moleskine®.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters