Le jour où Google rachètera le New York Times pour un euro

Temps de lecture : 2 min

Pierre Assouline critique l'essai d'Alain Minc

 

 

Pierre Assouline critique sur son blog l'essai d'Alain Minc, Dix jours qui ébranleront le monde.

Selon lui, «Le petit livre de Minc se lit rapidement, d’un trait et avec un certain plaisir car Minc ne se donne pas le ridicule de se présenter en futurologue ou en prospectiviste, mais en fabuliste».

On peut ainsi y lire, le jour où Gazprom lancera une OPA sur Total ou le jour où l’Ecosse déclarera son indépendance. Le chapitre, Le jour où Google rachètera le New York Times pour un euro, a particulièrement attiré l'attention de Pierre Assouline.

«Le tableau qu’il dresse est assez noir car il lui apparaît catégoriquement que le pouvoir d’informer ne sera pas entre les mains des journalistes-blogueurs mais bien entre celles des internautes».

Toutes les opinions auront la même valeur pour Alain Minc. «Les optimistes y verront la forme parfaite de l’hyperdémocratie, les pessimistes le paroxysme du populisme.»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters