France

Eric Le Boucher répond aux internautes

Temps de lecture : 2 min

 Le 12 octobre à Toulouse. REUTERS/Jean-Philippe Arles -
Le 12 octobre à Toulouse. REUTERS/Jean-Philippe Arles -

Super! Les jeunes manifestent! et L'intérêt des jeunes est que la réforme passe: ces deux articles d'Eric Le Boucher sur les jeunes et la réforme des retraites ont suscité de nombreux commentaires de la part des internautes. Réponse de l'auteur.

Le débat sur la réforme des retraites a ceci de bon qu’il ouvre la boîte de Pandore et on découvre combien la France, pays des mille statuts, est faite d’inégalités et d’injustices. Que cette réforme soit insatisfaisante de ce point de vue est une évidence. Sitôt une règle fixée, le passage à 62 ans, qu’il faut en écarter certaines catégories et en exempter des nouvelles!

La réforme ne corrige aucune de ces inégalités, elle remplit juste brutalement son office: remplir les caisses vidées par la crise. C’est pourquoi elle cause tant de ressentiments et c’est pourquoi il est grand temps de passer à une retraites à «points», chacun accumule des droits à pension, selon le modèle suédois. Les retraites seront plus compréhensibles et plus justes.

Mais il est un point sur lequel je ne suis pas d’accord avec beaucoup d’internautes: l’idée que le «partage du travail» serait une bonne mesure, contrairement à ce que j’écris. En plus de mes arguments historiques tirés du livre de Cahuc-Zylberberg, je rappelle que la France a expulsé beaucoup de ses seniors de leur job et que, du coup, le taux d’emploi des plus de 50 ans est parmi les plus faible d’Europe.

Et pourtant, en France, le taux de chômage des jeunes est parmi les plus élevé d’Europe: 22,8% contre 11% en Allemagne et 16,7% dans l’OCDE (pour les 15-24 ans). C’est bien que le concept de vases communicants, de stock de travail à partager entre vieux et jeunes, ne fonctionne pas. Et tant mieux! S’il fonctionnait, il faudrait à ce compte-là écarter les femmes «parce qu’elles prennent le boulot des mecs», ou le contraire…

Le marché du travail ne fonctionne pas de cette manière simpliste et malthusienne. Au contraire. Plus la population active est importante, plus il y a de travail. Il ne faut expulser personne, ni les vieux, ni les femmes, ni les immigrés, ni les jeunes. L’allongement de l’âge de départ en retraite à 62 ans n’aura aucun effet sur le chômage des jeunes.

Eric Le Boucher

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters