Les Sud-Africains ne se bousculent pas aux guichets

Temps de lecture : 2 min

Le magazine en ligne Afrikanheure remarque «qu'à en juger le peu de billets vendus localement, on pourrait croire que les Sud-Africains n'ont pas encore pris conscience que la Coupe du monde de football doit se dérouler dans leur pays en 2010».

Les trois-quarts des billets déjà mis en vente ont été acheté par des Américains, des Japonais ou des Britanniques. Trois raisons à ce manque d'engouement:

- La procédure d'achat sur Internet est complexe et tous les Sud-Africains ne sont pas connectés au web, loin de là.

- Ils n'ont pas «la culture de l’abonnement et de l’anticipation». Un an à l'avance, c'est trop tôt.

- Les billets sont trop chers.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters