Monde

Qui sont les 18% d'Américains qui pensent qu'Obama est musulman

Jack Shafer, mis à jour le 22.08.2010 à 9 h 51

Beaucoup sont républicains, et la plupart affirme l'avoir appris dans les journaux.

Devons-nous nous immoler dès maintenant par le feu? Voici la question qui m’est passée par la tête lorsque le Pew Forum on Religion & Public Life a déballé sa grande nouvelle. Dix-huit Américains sur cent interrogés dans le cadre d’une récente étude pensent que Barack Obama est musulman. Devons-nous nous arroser d’essence et allumer le tout? La part des sondés qui pensaient de la sorte n’était que de 11% en mars 2009; de 12% en mars 2008 –à l’époque, l’Américain moyen pouvait à peine prononcer le nom du président; il va sans dire qu’il ne savait presque rien de sa religion.

J’ai une boîte d’allumette et un bidon d’essence. Qui veut y passer en premier?

Si vous êtes Américain, vous êtes sans doute partant –probablement parce que vous avez plus de respect pour vos concitoyens que je n’en ai. Mais attendez un instant avant de craquer l’allumette: vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Selon la même étude d’opinion, 47% des Américains pensaient qu’Obama était chrétien en 2008; un pourcentage retombé à… 34% cet été.

Peut-être souhaitez-vous avaler un peu de cette essence avant de vous mettre le feu…

Vous ne serez guère surpris d’apprendre que le pourcentage de républicains persuadés qu’Obama est un adorateur d’Allah est passé de 17 à 31% entre mars 2009 et août 2010. Mais qui s’attendait à ce que le pourcentage de démocrates pensant la même chose passe de 7 à 10%? Ou à ce que ce mensonge gagne du terrain chez les indépendants? Non, non, vous ne rêvez pas: si 10% des indépendants se disaient persuadés de ce fait en mars 2009, 18% d’entre eux pensent désormais qu’Obama est musulman.

Mais qui sont ces gens? Leur arrive-t-il d’ouvrir un journal, de regarder les informations? Eh bien oui, figurez-vous: d’après l’étude, 60% (PDF) des personnes persuadées du fait que le président est musulman affirment l’avoir appris dans les médias. J’ai beau fouiller ma mémoire, rien n’y fait: je ne me souviens d’aucun reportage, d’aucune dépêche d’agence susceptibles de convaincre un être humain âgé de plus de 10 ans qu’Obama est musulman. Me voilà donc rassuré: ces 18% d’Américains ne sont pas raisonnables; ils se font des idées. Médias mis à part, voici les autres «sources» citées par ces sondés: le «comportement ou les paroles d’Obama» (7%), «Internet» (7%), «choses entendues ou lues pendant la campagne présidentielle» (6%), «la famille d’Obama» (4%)…

L’étude a malheureusement omis de demander à ces 18% de sondés s’ils pouvaient donner une définition de l’islam; il aurait été intéressant de connaître le pourcentage de réponses correctes. Une seconde question, tout aussi pertinente, aurait été de leur demander: «Si on vous fichait un musulman sous le nez, seriez-vous capable d’identifier sa religion?» Je pense qu’un très petit nombre de sondés aurait répondu par l’affirmative à l’une ou l’autre de ces questions; et que bien peu d’entre eux auraient été en mesure de décrire les fondements de la foi musulmane.

En revanche, l’étude Pew nous donne une information d’importance: la religion que les sondés associent à Obama dépend pour beaucoup de ce qu’ils pensent du politique. Environ deux tiers des personnes qui l’associent à l’islam désapprouvent l’action du chef de l’Etat, tandis qu’environ deux tiers des personnes qui le pensent chrétien le soutiennent.

Pour tout vous dire, ce sondage ne m’inquiète pas trop –et ce parce que les précédents ne manquent pas: en 1999, une étude Gallup avait révélé que 18% des Américains pensaient que le soleil tournait autour de la Terre; en 2009, une étude Pew montrait que seuls 18% des Américains avaient confiance dans la totalité (ou dans la plupart) des articles du New York Times. L’imbécilité, l’ignorance obstinée et la paresse intellectuelle ont le don de nous pourrir la vie; et ce dans 100% des cas. Il nous faut les combattre; opposer la lumière du savoir aux ténèbres de l’obscurantisme.

Voilà pourquoi je ne me sépare jamais de ma boîte d’allumettes…

Jack Shafer

Traduit par Jean-Clément Nau

Photo: Barack Obama monte à bord d’Air Force One, le 19 août 2010. REUTERS/Jim Young

Jack Shafer
Jack Shafer (39 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte