Life

A Paris, pour 5 euros, tu manges en terrasse

Quentin Girard, mis à jour le 18.08.2010 à 10 h 17

A Slate.fr, on a décidé de défier le temps (maussade) et le porte-monnaie (pas très garni).

Une terrasse. jean-louis Zimmermann via Flickr License CC by

Une terrasse. jean-louis Zimmermann via Flickr License CC by

Il ne fait pas très beau à Paris en ce moment? Qu'importe. En août, ce que cherche le Parisien, c'est une terrasse. Déguster une pinte/un coca/ un verre de blanc/rosé. Problème: qui dit terrasse dit souvent prix en augmentation l’été, des touristes, des trottoirs trop étroits et des voitures trop polluantes. Le patio du Crillon qui vous fait rêver, déjà si bien décrit sur notre site, est bien sympathique, mais hors de portée des tirelire-cochons de la plupart d’entre nous. Alors, du coup, Slate.fr a tenté l’impossible: vous sélectionner cinq terrasses où vous pouvez manger pour cinq euros. Oui, à Paris. L’été. Garanti presque sans touriste. Et si vous êtes frileux, vous pourrez toujours vous réfugier en salle.

La Cordonnerie: un mojito et un couscous pour 4 euros

La Cordonnerie, rue Saint-Denis, est incontournable dans cette sélection. Car, non seulement vous pourrez vous restaurer, mais en plus vous pourrez vous biturer. A partir de 20h, couscous gratuit pour tout le monde le jeudi et le samedi, à condition de commander une conso évidemment. Ce principe n’est pas rare à Paris, mais la Cordonnerie y ajoute le plaisir de la terrasse, dans une rue principalement piétonne, où vous pourrez profiter d’une vue plongeante sur les charmes désuets des devantures de sex shop. En happy hour, le mojito, très bon même si préparé à la chaîne et même si on ne connaît pas l’origine de la menthe, est à 4 euros.

Attention: arrivez bien avant 20h pour avoir une place assise, il y a toujours beaucoup de monde.

  • La Cordonnerie
    142 rue Saint-Denis
    Métro Réaumur Sébastopol
    75002 Paris

Le Penty: un croque-monsieur et un café pour 4,30 euros

Qui a dit que le 12e était un quartier de retraités? Moi, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Pas partout en tout cas. Sur la place d’Aligre se niche Le Penty, à l’angle de la rue de Cotte et de la rue Emilio Castelar. Là, en dehors des horaires du marché, peu de voitures et de camions passent. Le croque-monsieur est à commander sans sa salade –qui n’a pas d’intérêt– pour 3 euros. Le café est à 1,30 euro. Si vous êtes un grand gourmet, vous pouvez même commander le croque-madame, à 3,50 euros.

Détail important: vous avez le droit de venir avec votre nourriture si vous commandez à boire. Lors du marché d’Aligre, il n’est pas rare de voir des consommateurs prendre juste un demi (1,90 euro) et dépiauter leurs crevettes, mangues, avocats... achetés cinq minutes auparavant.

Attention, le soir, quand il y a trop de monde, les serveurs sont vite débordés et peuvent refuser de préparer des croques le temps de résorber le flux. Les excellentes patates et carottes pimentées en tapas permettent de patienter.

A signaler aussi, tout près, la Commune Libre d’Aligre, association qui organise régulièrement des dîners et cafés communautaires pour un prix dérisoire et qui installe en été parfois des bancs et des tables, soit dans la rue d’Aligre, soit dans la cour de la toute rénovée Maison des ensembles. Bonne ambiance garantie.

  • Le Penty:
    5 rue Emilio Castelar
    Métro Ledru-Rollin et Faidherbe Chaligny
    75012 Paris

La Guinguette du Monde: Ivry, 5 euros le mercredi midi

La Guinguette du Monde offre une des terrasses les plus agréables de banlieue. Niché au cœur du parc des Cormailles à Ivry, le lieu est tout neuf et permet, le mercredi midi, de déguster un «menu solidaire», entrée+plat à 5 euros. Cuisine tendance, auvents colorés et bibliothèque agrémentée de canapés: la guinguette est bobo juste ce qu'il faut. La vue sur le parc et l'immeuble de briques Youri Gagarine achèveront de vous convaincre que vous êtes dans un petit morceau de Berlin Est, aux portes de Paris. Tout ça.

  • 62 Avenue Gosnat 
    Métro Mairie d’Ivry
    94200 Ivry-sur-seine

Les indiens de la rue du Faubourg-Saint Denis: 5 euros le plat du jour

Tout comme les kebab et les traiteurs chinois (certains sont même en terrasse comme Les Délices de Buci, rue de Buci dans le 6e), ils sont incontournables pour manger à petit prix à Paris. Pour 5 euros, vous aurez une bonne plâtrée de plats plus ou moins indiens, mais qui vous assureront de vous caler le ventre pour le reste de la journée/la semaine. Le pire, c’est que c’est bon. Parfois, évidemment, vous tomberez malade et passerez une nuit difficile si vous êtes une petite nature –l’hygiène des arrières-cuisines est aléatoire– mais, et il faut s’en réjouir, le risque encouru donne l’impression plus grande d’être en Inde. L’été, vous pouvez vous installer sur les quelques chaises en plastique installées sur le trottoir. Profitez de la chaleur, de monde qui passe, de la pollution ambiante. Moins cher qu’un billet d’avion pour New Delhi.

Dédé la frite: la Grande frite, 2,50 euros entre 17 et 20h

L’un des bistrots bobos les plus sympas du 2e. Dans ce quartier de bureaux, beaucoup de monde s’y presse après le boulot. Les deux petites terrasses s’étendent le long de la rue Montmartre (assez bruyante) et de la rue Notre-Dame des Victoires (plus calme). Entre 17h et 20h, la Grande frite est à 2,50 euros, moitié prix et cela fait largement un repas pour les petits ventres. Si vous avez encore faim, il suffit d’en recommander une. Le reste de la journée, ce n’est pas très cher non plus, ainsi l’assiette de frites avec deux saucisses de Francfort est à 6 euros. Après, même si c’est la spécialité du bar, les frites ne sont pas extraordinaires. Elles sont ainsi bien meilleures au Parisien, rue du Four, dans le 6e arrondissement, qui les propose aussi à 2,50 euros en happy hour, mais là, la terrasse est derrière un salon de coiffure, ce qui est un peu bizarre. A moins bien sûr de tenter le duo Frites-Brushing. Comme disent les magazines féminins, ça peut devenir «it-tendance».

  • 135, Rue Montmartre
    Métro Bourse
    75002 Paris                                    

Et vous, connaissez-vous des lieux où l’on peut manger vraiment pas cher en terrasse? A Paris, en Ile-de-France et partout en France? Ecrivez-nous à [email protected] slate.fr

Quentin Girard

Photo: Ambiance de terrasse (à Orange). / jean-louis Zimmermann via Flickr License CC by

Quentin Girard
Quentin Girard (75 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte