Monde

Elena Batourina, seule femme oligarque

Nathalie Ouvaroff, mis à jour le 07.08.2010 à 16 h 52

Après avoir amassé une fortune, l'épouse du maire de Moscou, Youri Loujkov, veut construire «sa» ville. A moins qu'elle soit obligée de quitter la Russie pour des affaires de corruption.

Image de Une: Elena Batourina Alexander Natruskin / Reuters

Image de Une: Elena Batourina Alexander Natruskin / Reuters

Elena Batourina, épouse du maire de Moscou Youri Loujkov, a amassé en vingt ans une fortune considérable, qui la met au rang des grands oligarques russes. En 2004, elle  apparait pour la première fois sur la liste des milliardaires russes du magazine américain Forbes. La population russe n’en revient pas... Non seulement pour les russes machistes, c'est une femme, mais surtout à l’inverse d’Abramovitch, Prokhorov, Deripaska et consorts, Elena Batourina a fait sienne la devise «pour vivre heureux vivons cachés». Elle est discrète et ne s’affiche surtout pas avec la jet-set de la capitale russe.

Rien ne prédestinait Elena Batourina à devenir  un jour la femme la plus riche de Russie avec une fortune de l’ordre de quatre milliards de dollars. Mais la seule femme russe milliardaire a vu le jour le 8 mars, journée internationale des la femme …..peut-être un signe du destin? Fille d’ouvriers modestes, peu attirante avec des traits un peu masculins, des cheveux blonds plats et une silhouette pas vraiment sexy elle avait à l’origine peu d’atouts pour assouvir une ambition dévorante et pourtant... A la fin de ses études secondaires, elle occupe un emploi pendant dix-huit mois dans l’usine Fraser ou travaillent ses parents. Dans le même temps elle suit des cours du soir  à la faculté d’économie et de management.  En 1987, son diplôme d’ingénieur-économiste spécialisé dans le management en poche, elle rentre à la mairie de Moscou pour s’occuper des coopératives. Un poste d'observation clé pour profiter de la débâcle du système soviétique. La jeune femme se fait tout de suite remarquer par sa vive intelligence et ses remarquables capacités d’organisation.

A la mairie, elle travaille aux cotés de Youri Loujkov, à l’époque maire adjoint, un homme mur, il a 27 de plus qu’elle, pressenti pour être le futur maire de la capitale….. Elle l’épouse en 1991 et dans le même temps monte sa propre entreprise Inteko.

Elena Batourina commence modestement, elle se lance d’abord dans la fabrication d’objets en plastique: meubles, vaisselle. Grace à la position de son mari elle rafle tous les marchés...  On ne peut pas refuser une commande à l’épouse du maire. Ainsi, c'est Inteko qui fabrique les sièges  en plastique des stades de la capitale. «Dans n’importe quelle entreprise un siège en plastique revient à trois roubles. chez Inteko ils en demandent cinq mais on est obligé de les prendre chez eux» raconte Gricha un ancien entraineur de football qui s’occupe maintenant des questions financières au Spartak.

Après cette première expérience réussie, Elena Batourina, sans laisser tomber sa première activité se lance dans le commerce encore plus lucratif des matériaux de construction puis dans la promotion immobilière, deux domaines stratégiques pour l’épouse du maire d’une mégapole russe. Elle rafle à nouveaux tous les marchés. Selon le quotidien Kommersant, depuis 2006 Inteko contrôle l’ensemble du marché du ciment à Moscou.

Elena Batourina  dont les revenus sont mille fois supérieurs à ceux de son mari tient à apparaître comme une self made woman qui a réussi par elle-même sans l'aide de personne et surtout pas de son époux. «Je ne mélange pas les affaires et la vie privée» rétorque-t-elle à un journaliste qui voulait savoir  pour quelle raison elle a conservé son nom de jeune fille 

Fort habilement, elle évite au maximum les mondanités laissant Youri Loujkov aller tout seul à la plus part des réceptions officielles. Son temps libre, elle le passe à faire du sport et pratique  le tennis, le ski, l’équitation et le tir à la carabine. Récemment elle s’est mise au golf qui est devenu sa nouvelle passion... 

Les fantasmes de la first lady de Moscou

En 2008, le château de Witanhurst, au nord de Londres, presque en ruine et comprenant 65 pièces dont une salle de bal de 3 700 mètres carrés a été acheté pour la somme de 50 millions de livres par une société enregistrée dans les iles Vierges. Selon le Sunday times, l'acquéreur est Elena Batourina qui aurait même commencé à réaliser un de ses rêves d’enfant en faisant construire un labyrinthe à côté du château. Le service de presse d’Inteko a démenti l'achat, mais personne ne le croit. Pour le moment personne ne connait officiellement l’identité de l’acquéreur du château, mais sa rénovation est en cours pour une somme estimée à 40 millions de livres.

Le second rêve de Elena Batourina, qu’elle évoque lors de ses rares entretiens avec les journalistes que la première dame de Moscou n’apprécie guère, est de construire une ville, «sa» ville, peu lui importe l'endroit... Elle aura peut-être du mal à la réaliser en Russie. Les  rumeurs se font de plus en plus insistantes sur le départ du maire convaincu de corruption notamment à cause des activités de son épouse. Mais le monde est vaste et Elena s'est déjà trouvé en Angleterre un petit nid douillet.

Nathalie Ouvaroff

Image de Une: Elena Batourina Alexander Natruskin / Reuters

Nathalie Ouvaroff
Nathalie Ouvaroff (29 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte