Culture

Adjani à découvert

Temps de lecture : 2 min

Elle est discrète. Et pour cause; elle «aime passionnément ce métier, mais passe mon temps à y échapper». Le temps d'un grand entretien à Télérama, Isabelle Adjani se raconte, à travers ses amours du cinéma, son regard face à sa carrière d'actrice et sa personnalité, de l'Eté meurtrier à La journée de la jupe (diffusée vendredi dernier sur Arte et demain mercredi sur les écrans de cinéma). Adjani se dit paresseuse. Et quand Fabienne Pascaud, la directrice du magazine, lui demande comment lui est venue cette paresse, elle répond; «j'ai accepté d'être rattrapée par la vie. (...) On ne peut résister aujourd'hui, dans ce métier, que si on ramène tout à soi, si on fait le sacrifice des autres...»

CD

Crédit photo; Isabelle Adjani au Prix de l'Arc de Triomphe / REUTERS

En savoir plus:

Newsletters

Anne Sylvestre était bien plus qu'une chanteuse pour enfants

Anne Sylvestre était bien plus qu'une chanteuse pour enfants

Ouvertement féministe, engagée malgré elle, Anne Sylvestre a écrit des centaines de chansons plus poétiques, militantes et drôles les unes que les autres. Un répertoire trop complexe pour un public assoiffé de simplisme?

«Petite Fille», l'enfant, les mots et les regards

«Petite Fille», l'enfant, les mots et les regards

Diffusé sur Arte, le nouveau film de Sébastien Lifshitz accompagne pas à pas le combat d'une fillette née dans le corps d'un garçon et de sa mère, pour construire un espace vivable, et même heureux.

Netflix: pourquoi c'était mieux avant

Netflix: pourquoi c'était mieux avant

Tou-doum! Netflix, c'est 195 millions d'abonné·es à travers le monde, un algorithme redoutable, une interface addictive et des séries originales incontournables… ...

Newsletters