Monde

Israël, accord entre Nétanyahou et Barak

Temps de lecture : 2 min

Le premier ministre israélien pressenti Benyamin Nétanyahou et le chef du parti travailliste Ehoud Barakont ont conclu mardi 24 mars un accord de coalition qui doit être soumis à l'approbation du congrès du parti de centre gauche dans la journée.

Le parti travailliste est divisé sur la question de la participation à un gouvernement avec le Likoud de M. Nétanyahou, qui a jusqu'au 3 avril pour constituer sa coalition. Le parti modéré Kadima de Tzipi Livni a pour le moment refusé de participer à la coalition gouvernementale.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Ehud Barak, Reuters)

En savoir plus:

Newsletters

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

L'université de Californie du Sud a suspendu un professeur de management qui a prononcé un mot en chinois - «ne-ga» - jugé trop proche du mot nègre en anglais.

Newsletters