France

Cartographie des micro-partis politiques

Noémie Mayaudon , mis à jour le 31.07.2010 à 8 h 40

Notre classement pour s'y retrouver dans la nébuleuse des micro-partis politiques

Nébuleuse de la Rosette / Сергей' via Flickr, Licence CC

Nébuleuse de la Rosette / Сергей' via Flickr, Licence CC

Mise à jour du 31 juillet 2010: Notre classement des micro-partis est fini, grâce à vos contributions. Merci à Jean-Michel Muyl de nous avoir signalé que Le Mouvement des Seine et Marnais avait été fondé en 2000 par Yves Jégo, ancien secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer. Continuez de nous envoyer vos suggestions et informations à [email protected]

Vous ne le saviez sans doute pas, et c’est un des mérites des affaires Woerth / Bettencourt que de l’avoir médiatiquement exhumé: en 2008, la France comptait 283 partis politiques. Parmi eux, on retrouve les différentes formations politiques représentées à l’Assemblée nationale mais également une multitude de petits partis, «micro partis» ou «partis satellites», chaque année plus nombreux. Pourquoi une telle multitude ? Pour des raisons idéologiques bien sûr mais aussi et surtout dans certains cas pour récolter des fonds. Certains mouvements ont peu ou pas d’adhérents et s’apparentent à de véritables machines à cash. Ce n’est pas illégal mais leur rôle et leur fonctionnement restent opaques et sources de fantasmes. Ainsi, le JDD a révélé le 16 juillet que le parti du secrétaire d’Etat Laurent Wauquiez avait perçu de l’argent en provenance de fonds spéculatifs. Les supposés dons de Liliane Bettencourt à l’association de soutien à Eric Woerth du côté UMP ou encore le parti politique A gauche, besoin d'optimisme de Manuel Valls, candidat aux primaires  au PS ont éveillé les soupçons … Dans certains cas, ces partis politiques visent à reconquérir un territoire perdu électoralement. Ainsi, à Montmorency dans le Val d’Oise, où la municipalité est récemment passée à gauche, les élus de droite se sont regroupés au sein d’un parti intitulé : UNION POUR LA VIIe. Est-ce une pratique répandue dans tous les partis? Comment sont-ils financés ? De qui perçoivent-ils des dons?  Les reversent-ils à un parti central? Sont-ils indépendants ou dépendent-ils de leur grand-frère politique?

Tous sont soumis aux mêmes règles de financement mais seuls les partis qui présentent 50 candidats dans 50 circonscriptions, dont chaque candidat récolte 1% des voix aux élections législatives, bénéficient d’une aide publique. Les autres peuvent en revanche compter sur le financement privé, via les cotisations et les dons.  Une pratique encadrée que j’avais détaillée ici.

Notre classement des micro-partis est maintenant constitué. Nous avons réussi à identifier la majorité des partis politiques répertoriés par la CNCCFP. Depuis la dernière publication des comptes par la CNCCFP en 2009, 45 partis politiques sont entrés dans le champ de la loi.  Pour eux, nous n’avons donc pas eu accès aux comptes détaillés. D’autres ont changé de statut et n’existent plus.
Ce n’est pas tant leur nombre que la masse financière qu’ils représentent dans le paysage politique qui est importante. Si l’on fait le total des dons de personnes physiques perçus en 2008 par les partis satellites de l’UMP on dépasse les 1,3 million d’euros.

  Dons Cotisations adhérents Contributions des élus Dons d'autres formations politiques Total
Partis satellites 1.341.195 1.141.32 578.111
374.110
1.455.327
UMP 7.409.001 5.437.415 1.721.280    
UMP + partis satellites 8.750.196 5.551.547 2.299.391 374.110
16.975.244

N.B Les sommes indiquées constituent les principales recettes des partis

D’autant que le parti central, l’UMP profite de reversements. Ainsi, le parti radical de Borloo a reversé 19.941,60 euros de cotisations; le Forum des Républicains sociaux 26.520 euros, soit un total de 46.461,60 euros directement dans les caisses de l’UMP. De même pour une partie des dons. L’Union Républicaine et d’Action Communautaires a ainsi reversé 120.000 euros, Cap sur l’Avenir 13: 10.000 euros, et Argenteuil que nous aimons : 1.870 euros. Soit un total de 131.870 euros.

Côté PS, les sommes sont plus modestes (et les partis satellites beaucoup moins nombreux). Seulement 109.297 euros de dons perçus par les micro-structures. Une somme qui inclut les dons perçu par Désir d’Avenir, le parti de Ségolène Royal, qui depuis 2008 n’est plus soumis à la législation du financement des partis.

  Dons Cotisations adhérents Contributions des élus Total
Partis satellites 109.297 146.881 105.450 361.628
PS 1.697.237 12.369.123 13.166.686 27.233.046
PS + partis satellites 1.806.534 12.516.004 13272136 27.594.674


Retrouvez à présent notre classement des partis: à droite, à gauche, au centre, ainsi que les partis non identifiés.

A droite

La galaxie UMP

L’UMP est sans conteste le parti auxquels sont affiliés le plus de micro-partis. Le président Nicolas Sarkozy n’a pas moins de deux micro-partis dédiés à son action:

ASSOCIATION DE SOUTIEN À L’ACTION DE NICOLAS SARKOZY dont le président n’est autre que Christian Estrosi. En 2008, le parti a reçu 7.474 euros de dons, mais n’a perçu aucune cotisation d’adhérents.
ASSOCIATION NATIONALE DES AMIS DE NICOLAS SARKOZY. Cette seconde formation a reçu 6.171 euros de cotisations et 1.781 euros de dons.

On retrouve dans la liste de ces «partis satellites», beaucoup de noms connus, des anciens du gouvernement ou d’actuels ministres et secrétaires d’Etat:

ASSOCIATION DE SOUTIEN À L'ACTION D'ÉRIC WOERTH  présidée par Manoëlle MARTIN mais dont l’inspirateur est Eric WOERTH. En 2008, le parti a touché 19.650 euros de dons de personnes physiques, auxquels s’ajoutent 66.250 euros en provenance d’autres formations politiques.

ALLIANCE MÉDITERRANÉE ALPES (LES AMIS DE CHRISTIAN ESTROSI) a reçu en 2008 9.660 euros de cotisations d’adhérents, 585 euros de la part d’élus ainsi que 64.155 euros de dons.

LE CHÊNE fondé par Michèle Alliot-Marie, dont le parti était épinglé en 2008 par la CNCCFP  «(...) nous vous signalons l’irrégularité relevée au cours de notre mission : l’association a perçu en janvier 2008 des dons et cotisations pour un montant total de 2.230 euros n’ayant pas fait l’objet de déclaration à la CNCCFP». En 2008, le Chêne comptabilisait 12.780 euros de cotisations d’adhérents et 23.645 euros de dons de personnes physiques. En revanche, le parti n’a pas touché un centime de l’UMP: aucune contribution d’autres formations politiques n’est mentionné dans ses comptes.

NOUVEL OXYGÈNE présidé par Laurent  WAUQUIEZ, actuel secrétaire d’Etat à l’emploi. En 2008, le parti ne comptait aucun adhérent (aucune cotisation enregistrée) mais percevait 34.235 euros de dons de personnes physiques, et 22.463 euros d’autres formations politiques.

FRANCE.9,  dont le président n’est autre que l’actuel Premier Ministre François Fillon. Aucun don de personnes physiques reçu en 2008. En revanche, le parti fonctionne grâce aux cotisations des adhérents (12.920 euros) et aux dons d’autres formations politiques (60.000 euros).

LES PROGRESSISTES.FR, fondé par Eric Besson (aucun don, à peine 2.000 euros de cotisations d'adhérents, mais 100.000 euros de subventions d'une autre formation politique)

ASSOCIATION POUR LA RÉFORME, le parti politique d’Edouard Balladur était déficitaire en 2008. Les seuls revenus de l’association provenant de dons d’autres formations politiques (76.000 euros).
 
GÉNÉRATIONFRANCE.FR sous la présidence Jean-François Copé (3.740 de cotisation des adhérents et 116.065 euros de dons)

FRANCE MODERNE, fondé par Alain Juppé en 1997. En 2008, le parti n’a reçu ni cotisation ni don. Les recettes s’élèvent seulement à 153 euros de produits financiers.

MOUVEMENT DES SEINE-ET-MARNAIS  est le parti d’ Yves Jégo, ancien secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer. (38.104 euros de dons, 2.380 euros de cotisations)

ALTERNANCE POUR L’ÎLE-DE-FRANCE , lancée en 2007 par Roger Karoutchi se finance uniquement par des dons (24.860 euros).

ASSOCIATION DE SOUTIEN A L'ACTION DE JEAN FRANÇOIS LAMOUR, dont la présidence est assurée par le député et président du groupe UMP au Conseil de Paris lui-même. Crée en 2009, ses comptes n’ont pas encore été publiés.

De même pour les autres partis crées après 2008:

CHANGER C'EST POSSIBLE présidé par Valérie PECRESSE
ASSOCIATION FRANÇOISE DE PANAFIEU POUR LE 17ÉME  
AGIR POUR COLOMBES  dont la présidence est assurée par Rama Yade
ASSOCIATION DE SOUTIEN A L'ACTION DE BENOIST APPARU  a été créée le 25 mai 2010
LE 10e EN MOUVEMENT, parti présidé par Benjamin Lancar, président des Jeunes Populaires et Conseiller Régional d’Ile-de-France        

Mais derrières ces structures se cachent des réalités très différentes. L’étude de leurs comptes est alors assez révélatrice. Il existe des partis qui ont une vraie dimension politique: ils ont des adhérents qui paient une cotisation. Ils incarnent alors un courant politique. C’est le cas du Chêne ou de Générationfrance.fr. D’autres partis fonctionnent sans adhérents et s’apparentent alors à de vraies machines à cash.

Il existe une dernière catégorie de partis à l’UMP. Créés pour remporter des campagnes locales: municipales, cantonales, ou législatives, ils sont légions. C’est une pratique encouragée par l’UMP, comme le révélait Marianne dans un article paru le 22 juillet. L’hebdomadaire y faisait référence à une note juridique adressée aux élus de l’UMP sur le site relations-elus.org, non accessible depuis la parution de l’article. On pouvait y lire notamment:

« la constitution d’un micro parti politique : une solution pour maintenir en activité votre association et pour financer votre campagne ».

Ainsi en Savoie, chacun des trois députés UMP dispose d’un micro-parti:

SAVOIE D’AUJOURD’HUI, présidé par Michel Bouvard (3.325 euros de cotisations adhérents, 3.285 euros de dons)
SAVOIE PLUS LOIN, fondé  en mars 1998 par l’ancien ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie Hervé Gaymard Le parti n’a pas d’adhérents mais dispose selon les années d’un budget qui oscille entre 42.000 et 63.000 euros annuels. (32.828 euros de dons)
ACTION SAVOIE PREMIÈRE , présidé par Dominique Dord (1.790 euros de cotisations adhérents, 200 euros de dons et 24.553 récoltés lors de manifestations et colloques)

Et pas moins de 63 autres formations:

CAP SUR L’AVENIR 13, présidé par Renaud Muselier, député UMP des Bouches-du-Rhône  (431.682 euros de contributions des élus et 142.945 euros de dons, soit 574.627 euros de produit total)  
ENSEMBLE POUR LA 7ème              (Parti créé en 2010, produit non disponible)
L’IDÉE FRANÇAISE, présidé par Jacques Myard  (145 euros de dons)
POUR UN PARIS GAGNANT (272.985 de dons)
ASSOCIATION 6e UNION, présidé par Jean-Pierre Lecoq, maire UMP du 6e arrondissement de Paris (1.860 euros de dons)
ASSOCIATION PARIS 15, présidé par Philippe Goujon, député UMP et maire du 15e arrondissement de Paris (50.229 euros de dons et 7.489 euros de contributions reçues d’autres formations politiques, soit 57.718 euros au total)
PARIS DEMAIN, présidé par Philippe Dominati, sénateur UMP de Paris (Aucun produit perçu pour l’année 2008)
POUR L’ESSONNE, présidé par François Durovray, député UMP de la 8e criconscription (Ce parti n’a pas déposé de compte pour l’exercice 2008)
UNION POUR LE VAL-D’OISE (3.650 euros de cotisations d’adhérents, 510 euros de contribution d’élus, soit 4.160 euros de produit total)
UNION POUR LE CHANGEMENT À CERGY  (36.471 euros de dons)
UNION POUR LA VIIe (8.234 euros de cotisations d’adhérents)
ARGENTEUIL QUE NOUS AIMONS présidé par le député UMP Georges Mothron. (3.495 euros de cotisations d’adhérents et 13.765 euros de dons de personnes physiques, soit 17.260 euros de produit total)
L’ACTION AVEC GILBERT MEYER, présidée par le maire UMP de Colmar (195 euros de cotisations d’adhérents)
UNION POUR MURET (8.393 de dons)
UNION RÉPUBLICAINE ET D’ACTIONS COMMUNAUTAIRES (81.000 euros de dons)
UNION POUR STRASBOURG (7.051 euros de cotisations des adhérents, 51.433 euros de contributions des élus, et 671 euros de dons, soit 59.155 euros de produit total)
ASSOCIATION POUR L’AVENIR DE LA HAUTE SAINTONGE ET DE LA SAINTONGE sous la direction de Dominique Bussereau (750 euros de dons)
CHANGEONS VILLEURBANNE (7.120 euros de dons)
UNION POUR NICE, présidée par  Rudy Salles du Nouveau Centre en vue d’une alliance avec le maire de Nice Christian Estrosi (UMP) (Ce parti n’a pas déposé de compte pour l’exercice 2008)
AGIR POUR DEMAIN, dont le trésorier Anthony Garrec, 30 ans est membre de l’UMP (8.100 euros de contributions d’élus, 14.465 euros de dons, 40.000 euros de contributions reçues d’autres formations politiques)
UNION POUR LE VAL-DE-MARNE - CHRISTIAN CAMBON (Aucun produit pour l’année 2008)
PALAISEAU A VENIR présidé par Hervé PAILLET (Parti créé en 2010, produit non disponible)
DÉMOCRATIE ET RÉPUBLIQUE (ANCIENNEMENT METZ POUR TOUS), présidé par Jean-Louis Masson (18.294 euros de contributions d’élus, 17.700 euros de dons, soit 35.994 euros de produit total)
ISÈRE PREMIÈRE, présidé par Richard Cazenave, exclu de l’UMP en 2007 (5.300 euros de dons)
ÉCOUTER POUR AGIR (Parti créé en 2009, produit non disponible)
L’ISÈRE EN MOUVEMENT, présidé par Michel Savin, président de la fédération UMP en Isere (Ce parti n’a pas déposé de compte pour l’exercice 2008)
UNION POUR L’AVENIR DU PAYS DE PLOËRMEL (Le seul produit du parti provient de manifestations/colloques)
UNION POUR CHÂTILLON (3.960 euros de cotisations des adhérents, 13.817 de contributions d’élus, et 5.200 euros de dons, soit  22.977 euros de produit total)
TOURCOING EN VALEUR                   (Christian Vanneste, député du Nord) (Parti créé en 2009, produit non disponible)
MAIZIÈRES ENSEMBLE (Parti créé en 2009, produit non disponible)
TOULOUSE AVENIR (15.010 euros de dons)
TOULOUSE POUR TOUS (40 euros de cotisations d’adhérents)
ENSEMBLE POUR GONESSE (7.780 euros de dons, 205 euros de cotisations adhérents, 7.985 euros de produit total)
ROANNE PASSIONNÉMENT (15 euros de cotisations d’adhérents, 605 euros de dons, soit 620 euros de produit total)
GénérationS Asnières (Parti créé en 2010, produit non disponible)
CONVERGENCES CHAMPIGNY (815 euros de cotisations d’adhérents, 8.933 euros de dons, soit 9.748 euros de produit total)
AGIR ENSEMBLE, présidé par Jerôme Chartier, député UMP du Val d’Oise (Parti créé en 2009, produit non disponible)
GRENOBLE EST À VOUS (1.735 euros de cotisations d’adhérents, 5.664 euros de dons, soit 7.399 euros de produit total)
COMITÉ DE SOUTIEN À PATRICK BOBET (1.400 euros de contributions d’élus, 503 euros de dons, soit 1 903 euros de produit total)
LES AMIS DE RICHARD MALLIÉ (36.142 euros de dons)
LES AMIS DE MAX-ANDRÉ PICK (90 euros des adhérents, 6.880 euros de dons)
RAISMES À VENIR (comptes non disponibles, parti crée en 2009)
GAILLAC AU CŒUR (855 euros de cotisations adhérents)
CHANGER POUR GAGNER!  (comptes non disponibles, parti crée en 2009)
POUR PERTUIS AUTREMENT (1.173 euros de cotisations des adhérents, 18.500 euros de dons)
POUR PARIS, présidé par Bernard Debré, député UMP (4000 de contributions d’élus)
ALLIANCE POPULAIRE POUR LE CALAISIS, présidé par Natacha Bouchart, maire UMP de Calais depuis 2008 (comptes non disponibles, parti crée en 2010)
L’EURE D’AGIR, présidé par Marie-Noëlle Chevalier, membre de l’UMP (5.990 euros de dons)
L’UNION POUR L’AVEYRON (13.970 euros de contributions d’élus, 44.050 euros de dons)
MOUVEMENT SOCIAL ET LIBÉRAL DE NORMANDIE (comptes non disponibles, parti crée en 2009)
CHÂTENAY-MALABRY À PLEINE VIE (16.120 euros en provenance des élus, 28 euros de dons)
POUR MULHOUSE , présidé par Jean Rottner, ex PS rallié à l’UMP  (comptes non disponibles, crée en 2009)        
IDÉES-FORCE, présidé par Philippe Pemezec, élu UMP dans la 1ème circonscription des Hauts-de-Seine (16.647 euros de contributions d’élus, 66.155 euros de dons)
A STRASBOURG, présidé par Gérard Loux qui devrait soutenir Fabienne Keller(UMP), aux municipales de 2014.( comptes non disponibles, parti crée en 2010)                        
UNION POUR L’AVENIR DU XVIe SUD, présidé par le député UMP Claude Goasguen   (43.413 euros de dons)    
UNION POUR L’AVENIR DE MANTES-LA-JOLIE, présidé par  Jean-Luc Santini, adjoint au maire UMP de la commune (28.708 euros des adhérents, 670 euros de dons)
BIEN VIVRE DANS LE DROUAIS, présidé par Stéphane le Barbey, membre de l’UMP (2.411 euros de dons mais l’association a été dissoute depuis)
POUR L’AQUITAINE, présidé par Jacques Valade, ancien sénateur UMP de la Gironde (uniquement produits financiers à hauteurs de 6.455 euros)
COMITÉ D’ACTION ET DE RÉFLEXION DÉPARTEMENTALE, présidé par Christian Demuynck, sénateur UMP de Seine-Saint-Denis (365 euros de dons)
UNION POUR LE PAYS MALOUIN, présidé par Henri-Jean Lebeau, maire-adjoint UMP de Saint-Malo (8.125 euros de dons)
FORUM EUROPÉEN CLERMONT-FERRAND AUVERGNE (10.500 euros de dons)
RÉUSSIR ENSEMBLE EN DORDOGNE-PÉRIGORD (15.370 euros de contributions élus, 34.940 euros de dons, et 1.908 euros de partis politiques)
RENOUVEAU MARMANDAIS (n’a pas présenté ses comptes en 2008)
OSONS LE DYNAMISME POUR LOUVECIENNES (DIT OSONS) ( n’a pas présenté ses comptes en 2008)

D’autres partis sont associés à l’UMP sans en dépendre directement.

FORUM DES RÉPUBLICAINS SOCIAUX (fondé par Christine Boutin et devenu le Parti Chrétien Démocrate) (41.645 euros des adhérents, 227.500 euros de dons, et 150.000 euros d’autres formations politiques).
PARTI RÉPUBLICAIN CHRÉTIEN, fondé par Christine Boutin (13.404 euros de cotisations adhérents)

LA GAUCHE MODERNE, présidée par Jean-Marie Bockel (11.355 euros des adhérents, 62.460 euros de dons, 108.600 euros en provenance d’autres formations politiques)
LA VOLONTÉ DE VIVRE ENSEMBLE MULHOUSE, présidé par Jean-Marie Bockel (47.204 euros versés par les élus)
MOUVEMENT DÉMOCRATIE ALSACIENNE, fondé par Alfred Muller (ni dons, ni cotisations, ni contributions adhérents)

ASSOCIATION PSLE – NOUVEAU CENTRE. (75.625 euros de cotisations, 44.178 euros versés par les élus, 37.815 euros de dons et 1.194.060 d’autres formations politiques). La Commission précise que le parti bénéficie de l’essentiel de l’aide publique perçue par le parti Fetia api, basé à Tahiti.

PARTI RADICAL (183.038 euros de cotisations adhérents, 3.557 euros de cotisations d’élus, 114.598 euros de dons, et enfin 1.000.000 d’euros en provenance d’autres formations politiques).
TARBES 2008, maire radical Gérard Tremege (2.661 euros de cotisations adhérents, 16.026 euros de cotisations élus, 3.400 euros de  dons de personnes physiques)

Divers droite

UNION POUR AIX (31.867 euros de dons)
COURAGE RÉPUBLIQUE, Dominique de Villepin (5.850 euros de dons)
CENTRISTE (comptes non disponibles, parti crée en 2009)
PARTI RÉPUBLICAIN (n’a pas déposé de comptes pour l’année 2008)
CENTRE DROIT LIBÉRAL (n’a pas déposé de comptes pour l’année 2008)
ENTENTE REPUBLICAINE (n’a pas déposé de comptes pour l’année 2008)ALLIANCE
DROITE LIBÉRALE-CHRÉTIENNE, fondé par Charles Millon (4.289 euros de contributions d’élus)
LE PARTI GAULLISTE (7.500 euros de cotisations des adhérents, 6.600 euros de dons)
MOUVEMENT DES RÉFORMATEURS
RASSEMBLEMENT DES CONTRIBUABLES FRANÇAIS
UNION POUR L’ALBIGEOIS
RASSEMBLEMENT POUR LA FRANCE ET L’INDÉPENDANCE DE L’EUROPE, fondé par Philippe de Villiers et Charles Pasqua
UNION POUR LA SAVOIE
ID-EST DES IDÉES À L’EST DE PARIS  
CHAMPIGNY CAP OUEST
UNION POUR LA DÉMOCRATIE FRANÇAISE
UNION POUR SAINT-SÉBASTIEN-SUR-LOIRE, présidé par Yves Rio

Au centre

MoDeM
AUJOURD’HUI AUTREMENT, fondé par Jean-Luc Romero ex-UMP rallié à la liste PS lors des élections régionales en Ile-de-France
ALLIANCE CENTRISTE                         
CENTRE DEMOCRATE

A gauche


Le Parti Socialiste a lui aussi son lot de partis satellites:

A GAUCHE, BESOIN D'OPTIMISME, inspiré par Manuel Valls. (Comptes non disponibles, parti créé en 2009)
AGIR POUR L’ÉGALITÉ dont la présidence a été assurée par Claude Bartolone (mouvance fabiusienne). Ce dernier s’est retiré de ses fonctions il y a 2 ans. Le parti fonctionnait uniquement grâce aux dons de personnes physiques (7.975 euros)
DÉSIRS D’AVENIR, le parti de Ségolène Royal apparaît dans la liste des partis politiques en 2008 (144.331 euros de cotisations d’adhérents et 97.322 euros de dons de personnes physiques) mais son statut a changé depuis. C’est désormais une association 1901.

Au niveau local, on retrouve également quatre formations affiliées au Parti Socialiste

L’UNION DES SOCIALISTES POUR MIDI-PYRÉNÉES, se finance uniquement via les cotisations des élus et ne perçoit aucun don.
De même pour FRANCHEVILLE AU CŒUR, présidé par René Lambert, membre du groupe socialiste et apparentés du Grand Lyon.

AIMER ANGERS présidé par Jean-Claude Antonini, maire PS de la ville. Là encore, aucun don:  les plus gros contributeurs sont les élus (21.340 euros) et les adhérents (1.800 euros de cotisations).

SAVOIE POUR TOUS, présidé par Thierry Repentin, sénateur de la Savoie et membre du groupe socialiste (750 euros viennent des adhérents, 2.910 euros des élus)

Le seul parti a percevoir des dons de personnes physiques (4.000 euros de dons) est le RASSEMBLEMENT POUR LA SOLIDARITÉ ET LA DÉMOCRATIE, présidé par Michèle Andre, sénatrice membre du groupe PS

Divers gauche:

Le MRC de Jean-Pierre Chevènement destinés à renforcer l’ancrage local du parti:
FÉDÉRATION DE PARIS DU MOUVEMENT RÉPUBLICAIN ET CITOYEN
MOUVEMENT CITOYEN RÉGIONAL NORD - PAS-DE-CALAIS

PRIMAIRE.ORG, fondé à l’occasion de la campagne présidentielle de 2007 pour tenter d’organiser des élections primaires à gauche.
ASSOCIATION MÛRS-ERIGNÉ, ENSEMBLE
ASSOCIATION DÉMOCRATIE ET LIBERTÉ

PARTI RADICAL DE Gauche

Le PARTI DE GAUCHE de Melenchon n’a pas à proprement parlé de partis satellites mais le parti d’Alain Girard appartient vraisemblablement à la même sensibilité politique.
DESSINONS L’AVENIR AVEC ALAIN GIRARD

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS
ARIAS 94
COMITÉ DES CITOYENS MONTREUILLOIS
MOUVEMENT UNITAIRE PROGRESSISTE (MUP) présidé par Robert Hue                       
COMMUNISTES
ROUGE BANLIEUE, LES PRODUCTEURS DE VILLE EN SEINE-SAINT-DENIS        
GAUCHE CITOYENNE
GAUCHE RÉFORMATRICE
RASSEMBLER ET AGIR POUR LE BOULONNAIS
MOUVEMENT INITIATIVE DÉMOCRATIQUE DE GAUCHE
GAUCHE UNITAIRE                              
MARS – GAUCHE RÉPUBLICAINE
PARTI OCCITAN
SAINT-MICHEL GAUCHE AVENIR  
ALTERNATIVE DÉMOCRATIE SOCIALISME
ENTENTE CITOYENNE
INITIATIVE RÉPUBLICAINE
COMITÉ POUR SAINT-MICHEL
MOUVEMENT POLITIQUE D’ÉDUCATION POPULAIRE           
CONVENTION POUR UNE ALTERNATIVE PROGRESSISTE
RÉSEAU NOUVELLE DONNE, fondé par Pierre Larrouturou
RASSEMBLER POUR AGIR
SOLIDARITÉ - LIBERTÉ, JUSTICE ET PAIX

Extrême droite

FRONT NATIONAL
COTELEC (association de financement du Front National)
BLOC IDENTITAIRE - MOUVEMENT SOCIAL EUROPEEN         
LA RESTAURATION NATIONALE
LE PARTI DE LA France
PARTI POPULISTE - LA RELÈVE NATIONALE
MOUVEMENT NATIONAL RÉPUBLICAIN
CONVERGENCES NATIONALES  
AVEC VOUS POUR LE 18e, présidé par Patrick Stefanini

Partis souverainistes

DEBOUT LA RÉPUBLIQUE
AGIR AU QUOTIDIEN AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN
ENSEMBLE POUR LA FRANCE
MOUVEMENT POUR LA FRANCE
ALLIANCE POUR LA SOUVERAINETÉ DE LA France  
COMBAT POUR LES VALEURS
RASSEMBLEMENT POUR L’INDÉPENDANCE ET LA SOUVERAINETÉ DE LA FRANCE

Extrême gauche

NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE              
LIGUE COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE
LUTTE OUVRIÈRE
FUTURS - MOUVEMENT DES REFONDATEURS COMMUNISTES
PARTI OUVRIER INDÉPENDANT (POI)
PARTI DES TRAVAILLEURS (dissout depuis le 1er juin 2008 dans le POI).

Ecologistes

ALTERNATIVE 2007 (lancé pour soutenir José Bové lors des législatives 2007)
LE TRÈFLE - LES NOUVEAUX ÉCOLOGISTES - HOMME NATURE ANIMAUX
LES VERTS touche des subventions publiques
GÉNÉRATION ÉCOLOGIE – LES BLEUS
MOUVEMENT ÉCOLOGISTE INDÉPENDANT
LA FÉDÉRATION DE CITOYEN-NE-S ET DE FORCES POUR UNE ALTERNATIVE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE
SOLIDARITÉ ÉCOLOGIE GAUCHE ALTERNATIVE
BOUGEONS-NOUS
ASSOCIATION POUR LA DÉMOCRATIE, L’ÉCOLOGIE ET LA SOLIDARITÉ
CONFÉDÉRATION DES ÉCOLOGISTES INDÉPENDANTS
RASSEMBLEMENT POUR UNE EUROPE ÉCOLOGISTE
RENOUVEAU ÉCOLOGIQUE
CITOYENNETÉ ACTION PARTICIPATION POUR LE 21e SIÈCLE (CAP 21), fondé par Corinne Lepage
PARTI DE LA RÉSISTANCE                 

Les OVNIS:


CHASSE PÊCHE NATURE ET TRADITIONS
CENTRE NATIONAL DES INDÉPENDANTS ET DES PAYSANS
MOUVEMENT HOMMES-ANIMAUX-NATURE
DES VILLAGES DANS LA VILLE
DROIT DE CHASSE
UNION ÉLARGIE DES SENIORS
UNION DES VICTIMES DE L’ÉTAT
UNION DES NON INSCRITS           
GROUPEMENT D’INTÉRÊT POLITIQUE DÉMOCRATIE ACTIVE  
ADSAV ! LE PARTI DU PEUPLE BRETON   
FRANKIZ BREIZH/LIBERTÉ BRETAGNE
PARTI BRETON
PARTITU DI A NAZIONE CORSA
UNION DU PEUPLE ALSACIEN  
ASSOCIATION DES OBJECTEURS DE CROISSANCE
IFRAP 2012 – MOUVEMENT POUR L’INFORMATION ET LA RESPONSABILISATION DES CANDIDATS   
PARTI ANTI-SIONISTE       
GAILLAC SOLIDAIRE          
LA FRANCE EN ACTION
PARTI BLANC (pour le vote blanc)
ALLIANCE ROYALE  
ENSEMBLE, REDRESSONS LA FRANCE
CONVENTION CITOYENNE
PARTI BONAPARTISTE
UNION DES CONTRIBUABLES DE FRANCE
UNION DES CONTRIBUABLES D’EUROPE
UNION DÉMOCRATIQUE BRETONNE
FONSORBÈS CITOYENNETÉ 2000
PARTI EUROPE DÉMOCRATIE ESPÉRANTO FRANCE
LES ALTERNATIFS
UNION POUR L’EUROPE CHRÉTIENNE
PARTICIPATION ET LIBERTE
INITIATIVES POUR UNE DÉMOCRATIE EUROPÉENNE, ÉCONOMIQUE ET SOCIALE
CONVENTION POUR LA RÉNOVATION DES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE ET DE L’ÉTAT (CRIRE)
ÉVOLUTION SOCIALE DÉMOCRATE      
MOUVEMENT POUR UN RENOUVEAU POLITIQUE
PARTI NATIONAL EUROPÉEN      
MOUVEMENT CLÉROCRATIQUE
PARTICIPATION CITOYENNE
PRIORITÉ DÉMOCRATIE EN FRANCE
DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE FRANÇAISE (sorti de la loi)
NON À LA TURQUIE DANS L’EUROPE
ÉNERGIE FRANCE
RÉGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES
PARTI LIBÉRAL DÉMOCRATE
RASSEMBLEMENT DES CITOYENS POUR LA RÉPUBLIQUE
L’ALLIANCE RÉGIONALE
UNION RÉPUBLICAINE LORRAINE
LA FRANCE EN TÊTE
RIVE DROITE
GROUPE D’ÉTUDES MUNICIPALES D’EURE-ET-LOIR

Parmi ces OVNIS, y aurait-il des sectes? Pour deux partis au moins, le doute est entier.
SOLIDARITE ET PROGRES est dirigé par Jacques Cheminade. Ce parti a été mentionné dans un rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Mivilud) en 2005: (voir document PDF). On pouvait y lire:
«Le parti Solidarité et Progrès mène une vaste campagne de recrutement depuis le début de l’année 2004, installant des stands et distribuant des tracts, des revues Nouvelle Solidarité à proximité ou même dans les campus des universités, notamment à Paris (Sorbonne, Saint-Michel….), à Rennes, à Nantes, à Lyon. Les étudiants constituent une cible privilégiée pour ce parti qui, sous l’apparence d’une idéologie politique « anti-Bush » et avec une image alternative aux mouvements politiques constitués, joue sur la fibre engagée et idéaliste des étudiants.»
Il figurait encore dans la liste des partis politiques reconnus en 2008.

MOUVEMENT POUR LA NATION ESSÉNIENNE. Dans la description du parti, on peut ainsi lire: «En choisissant la célébration de l’Archange Ouriel, nous nous mettons sous la protection de son corps de lumière,  pour créer la terre promise, la terre des vivants, lui qui ouvre à l’homme les portes de la transformation intégrale. La Ronde des Archanges, point fort de notre rencontre,  fera entrer celui qui veut s’engager à porter la vertu d’un ange sur la terre, dans la protection de la lumière divine et il pourra ainsi se construire un corps d’éternité.». Le parti a été dissout en 2008.

Quant au PARTI DE LA LOI NATURELLE, qui proposait le vol yogique comme solution aux problèmes politiques, il n’avait pas déposé ses comptes en 2008 et ne compte plus parmi les partis politiques.

Les partis politiques sont également très nombreux dans les DOM-TOM et Pays d’Outre Mer:

UMP
RAUTAHI - RASSEMBLEMENT POUR LA POLYNÉSIE FRANÇAISE dirigé par J.-C. Bouissou.
Le Porinetia Ora fondé par Reynald Temarii.
Le Fetia Api proche du Nouveau Centre .
RASSEMBLEMENT UMP (RASSEMBLEMENT POUR LA CALÉDONIE DANS LA RÉPUBLIQUE)
TO TATOU AI’A, Le Tahoerra de Gaston Flosse
Le O Porinetia To Tatou Ai’a  de G. Tong Sang

PS
Le Tavini (d’O. Temaru)
PARTI SOCIALISTE GUADELOUPÉEN
PARTI SOCIALISTE GUYANAIS
PARTI SOCIALISTE RÉUNIONNAIS

Parti Communiste
PARTI COMMUNISTE GUADELOUPÉEN
PARTI COMMUNISTE MARTINIQUAIS
PARTI COMMUNISTE RÉUNIONNAIS

Autres
FETIA API
FLNKS  
GUADELOUPE UNIE SOCIALISME ET RÉALITÉS
GROUPEMENT FRANCE-RÉUNION
LA RELÈVE
L’ACTION
IDENTITÉ ET RÉPUBLIQUE SAINT-GILLES-LES-HAUTS
L’AVENIR ENSEMBLE
LE GROUPE DES NON-INSCRITS
UN AVENIR MEILLEUR POUR LA POPULATION DE LA RÉUNION DANS LA FRANCE ET DANS L’EUROPE
UNION CALÉDONIENNE
UNION POPULAIRE POUR LA LIBÉRATION DE LA GUADELOUPE
RASSEMBLEMENT POUR LA CALÉDONIE
RASSEMBLEMENT POUR LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DE LA 3e CIRCONSCRIPTION
FREE-DOM
LE MOUVEMENT
DROITE SOCIALE
BÂTIR LE PAYS MARTINIQUE
ARCHIPEL DEMAIN
CAP SUR L’AVENIR
TAVINI HUIRAATIRA NO TE AO MA’OHI (FRONT DE LIBÉRATION DE POLYNÉSIE)
TE HONO E TAU I TE HONOAUI
TE MANA TOA - L’ESPRIT DU GUERRIER
TE’AVEI’A
TIATAU
ILE DU VENT
TAHOERAA HUIRAATIRA
AI’A-API
MOUVEMENT DE DÉCOLONISATION ET D’ÉMANCIPATION SOCIALE
MOUVEMENT LA RÉUNION AUTREMENT
MOUVEMENT LIBÉRAL MARTINIQUAIS
RASSEMBLEMENT DÉMOCRATIQUE POUR LA MARTINIQUE
MOUVEMENT INDÉPENDANTISTE MARTINIQUAIS
NO OE E TE NUNA’A
NOFWAP, LA GUADELOUPE EN ACTION
PORINETIA TO TATOU AI’A
OBJECTIF GUADELOUPE
PARTI POUR LA LIBÉRATION DE LA MARTINIQUE
PARTI PROGRESSISTE DÉMOCRATIQUE GUADELOUPÉEN
PARTI PROGRESSISTE MARTINIQUAIS
RÉUNION AVENIR UNE AMBITION POUR LA RÉUNION DANS LA France
PORINETIA ORA
MOUVEMENT POPULAIRE FRANCISCAIN
MOUVEMENT CITOYEN DE LA RÉUNION
MOUVEMENT DÉPARTEMENTALISTE MAHORAIS
GROUPE POLITIQUE L'AVENIR ENSEMBLE                  
L’ÉTANG-SALÉ LIBRE

Merci aux lecteurs pour leurs questions, suggestions et contributions notamment Jean-Michel Muyl, Clément Soupe, Jean Jalkh, Christophe Lignier, Gaëlle Leblanc, Thomas Avenel.

Noémie Mayaudon
Noémie Mayaudon (4 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte