Culture

D'où vient le «mullet»?

DoubleX, mis à jour le 14.07.2010 à 12 h 31

L'histoire de cette coupe de cheveux culte qui vient d'être interdite en Iran.

Le ministre iranien de la Culture et de la guidance islamique a récemment interdit plusieurs styles de coiffures pour hommes, dénoncés comme «non-islamiques». Parmi elles: le catogan, la coupe de cheveux à l’iroquoise et le célèbre mullet, connue en France sous divers vocables peu charitables tels que «coupe de footeux», «coupe de Bulgare», «coupe d’Allemand» (Séville, 1982) ou «Court dessus, long derrière». Depuis quand les Occidentaux portent-ils la mullet?

Et bien, depuis l’époque de la Grèce antique. Cette coupe de cheveux est peut-être née au Proche-Orient, mais Alan Henderson, auteur de Mullet Madness!: The Haircut That's Business Up Front and a Party in the Back se demande si les peuples préhistoriques n’auraient pas découvert le bénéfice de se couper les cheveux court sur le devant afin de ne pas les avoir dans les yeux tout en les laissant long dans le cou pour protéger leur nuque du soleil et du froid. Des découvertes archéologiques confirment l’existence de le mullet dans les anciennes civilisations de Mésopotamie, de Syrie et d’Asie mineure, ajoute Henderson. Les guerriers hittites du XVIe siècle avant notre ère portaient une coupe de cheveux s’y apparentant, tout comme les Assyriens et les Egyptiens. Enfin, des statues et les gravures grecques du VIe siècle avant notre ère révèlent que des coupes de cheveux très proches étaient présentes dans la culture occidentale dès ses débuts. (Les Romains préféraient quant à eux une coupe beaucoup plus courte)

Bien que les représentants officiels de l’Iran viennent juste de désigner le mullet comme une forme d’invasion culturelle de l’Occident, cette coupe de cheveux est donc connue depuis la nuit des temps. Mais l’émergence de la globalisation des modes a déjà transformé le choix personnel d’une coupe de cheveux en véritable phénomène de société. Lorsque dans les années 1970, les cheveux longs sont devenus populaires pour les hommes, ainsi que les coupes afro, les catogans ou les rouflaquettes bien épaisses, le mullet n’était qu’une coupe parmi tant d’autres. Les spécialistes de la question considèrent que les «Ailes de pégase» de Paul McCartney et la coupe de cheveux du Bowie de Ziggy Stardust ont beaucoup fait pour la popularité de cette coupe de cheveux. Le style atteint son apogée dans les années 1980, qui voient un grand nombre d’acteurs, de musiciens et de sportifs adopter le mullet.

Mais le nom de mullet est une invention occidentale relativement récente. L’Oxford English Dictionnary cite une chanson des Beastie Boys de 1994, baptisée Mullet Head comme étant le premier usage du mot dans cette acception (le terme désigne en effet, littéralement un poisson: le mulet ou rouget). Le rap, et un article Mulling over the Mullet») du magazine Grand Royal consacré à cette musique, a poussé certaines personnes à créer des sites Internet, comme le regretté Mullet Watch, qui promeuvent cette coupe de cheveux comme un objet de moquerie fétichiste. Avant cela, le terme de «mullet-head» était une insulte américaine, un peu désuète, désignant une personne un peu stupide ou idiote. Ce terme semble être dérivé de l’insulte anglaise mull-head et donc du mulet, ce poisson à tête plate. Le mot est même utilisé par Mark Twain dans Huckleberry Finn.

Jessica Dweck

Traduit par Antoine Bourguilleau

Photo: Mulletude, Danielle Scott via Flickr CC License by

via Flickr CC License by
DoubleX
DoubleX (23 articles)
religionmulletIslamIranhistoire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte