Tech & internet

Pression sur Google

Temps de lecture : 2 min

Les médias américains veulent que leurs contenus soient mieux valorisés.

A l'heure où, pour la presse, la recherche de revenus devient urgente, ce n'est pas le moment d'arriver en troisième page sur Google, explique le site Advertising Age.

Les principaux médias souhaitent donc que Google affiche plus clairement la source originale d'une information. Ils souhaitent que le premier à en parler bénéficie d'un avantage.

Aujourd'hui, il est en effet difficile de distinguer qui a publié une information originale et qui n'a fait que la reprendre d'un autre site.

Pour Michael Wolff, fondateur de Newser, un site qui agrège les liens et les infos des autres sites sur le web, «ce ne sont que les pleurs plaintifs de personnes qui ont perdu leur monopole et essaye d'en grappiller un peu à nouveau».

[Via AFP-MediaWatch]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Conçue comme une alternative au géant américain, cette nouvelle plateforme aux 40.000 utilisateurs, dont le Premier ministre Viktor Orbán, prône une liberté d'expression quasi illimitée.

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Leurs équipes éditoriales, leurs capacités d'adaptation et leur positionnement sur le marché guident non seulement leurs stratégies, mais également nos pratiques d'écoutes.

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Twitter a lâché Trump, et le débat public ne s'en portera que mieux.

Newsletters