Life

Terrasses, patios et jardins parisiens

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 11.07.2010 à 15 h 57

Vous passez l'été dans la capitale? Voici une sélection de tables chics et fraîches.

Flora Danica

Au cœur de la Maison du Danemark, le Flora Danica se développe au rez-de-chaussée dans une sorte de patio à ciel ouvert, à l'écart de la fournaise des Champs-Élysées. Ce cadre fort inattendu, à deux pas de l'Arc de Triomphe, sert d'écrin aux spécialités nordiques mitonnées par les chefs Landriot et Bonnet, à commencer par l'éventail des saumons danois, cru à l'aneth, cuit à l'unilatérale (pour les puristes), en pavé façon Gilbert Bécaud et sa moutarde sucrée-salée, ou fumé au bois de hêtre -ce sont les «must» de l'endroit avec les harengs, la viande de renne fine et peu grasse, l'excellente bière danoise et l'aquavit Aalborg, la Rolls des aquavits pour agrémenter l'Assiette Copenhague.

  • Flora Danica Service diligent. Salade verte trop chère.
    142 avenue des Champs-Élysées 75008. Tél. : 01 44 13 86 26. Menu à 28 euros. Carte de 60 à 80 euros. Brunch le dimanche. Pas de fermeture. Voiturier.

Le Patio du Crillon

Dans la noble cour du palace cher à Thierry le Luron, sous les parasols blancs, Christopher Hache, venu de la Grande Cascade, propose une carte d'assiettes classiques et des plats de saison comme cet éventail de salades, la César (28 euros), la niçoise (28 euros), la tomate mozzarella (25 euros) et la nordique (30 euros). De la fraîcheur et des goûts. À côté du croque-monsieur (23 euros), des finger sandwiches au foie gras, saumon fumé, blanc de volaille à la mayonnaise (30 euros), voici le saumon fumé bio écossais (36 euros), l'assiette de jambon Jabugo et la tartine frottée à la tomate (30 euros). En plats chauds, le dos de cabillaud poêlé aux légumes de saison (30 euros) et le suprême de volaille jaune des Landes rôtie (36 euros). Pas de complications superflues, la simplicité et les produits mis en valeur. Ambiance chic et décontractée. Glace vanille bourbon (16 euros) et un choix d'exquises mini pâtisseries parisiennes, trois pièces pour 18 euros. Rosé de la Courtade au verre (13 euros). Carte du bout des doigts de 16 h à 21 h.

  • Le Patio du Crillon Comptez de 50 à 70 euros. 10 place de la Concorde 75008. Tél. : 01 44 71 15 39. Pas de fermeture.

Le Relais du Parc

C'est dans cet hôtel 1900 qu'Alain Ducasse a succédé à Joël Robuchon en juin 1996. Des plats emblématiques de ce fabuleux duo ont été inscrits à la carte, ils ont disparu aujourd'hui à l'exception des exquises coquillettes de jambon blanc, truffe noire et comté, le «must» des habitués, à 12 ou 21 euros selon la portion, et du cookpot de légumes et champignons parfumé au jus de daube (16 euros) inventé par Ducasse cet hiver.

Cet hôtel de classe géré par le groupe Mariott revit l'été grâce à l'animation de la cour jardin, spacieuse, ombragée et un brin dépaysante. Le chef Alexandre Nicolas, formé à l'École Ducasse, envoie un répertoire assez alléchant de classiques revisités, comme la bisque froide de crustacés et coquillages (12 euros), le foie gras et la volaille de Bresse cuisinés ensemble, escortés d'une brioche toastée (19 euros) et le minestrone italien lié au pistou, selon la tradition (10 euros).

Au rayon des poissons, les cuisses de grenouilles meunière accompagnées d'une mousseline d'ail doux (19 euros), la sole limande cuite au plat sauce Dugléré (33 euros), la darne épaisse de merlu au sautoir parée de mousserons et de feuilles d'épinards (27 euros), tout cela préparé avec précision et légèreté.

Rare volaille fermière aux écrevisses en fricassée (27 euros), épaule d'agneau confite et légumes à la cuillère (29 euros). Pour les Américains pensionnaires de l'hôtel, le beau hamburger du chef, pommes allumettes (18 euros) et le club sandwich (16 euros).

En conclusion, le millefeuille à la vanille (9 euros), la tarte au citron (9 euros) et le chou à la chantilly et framboises (8 euros). On notera le bon rapport prix plaisir et le timing minuté du service piloté par l'excellent Gonzague, formé à l'école Robuchon. Rosé élégant 2009 en magnum de l'Abbaye de la Celle près de Brignoles où séjournaient Charles et Yvonne de Gaulle, en villégiature dans le Midi.

  • Le Relais du Parc 55-57 avenue Raymond Poincaré 75016. Tél.: 01 44 05 45 00. Fermé samedi midi, dimanche, lundi et août. Voiturier.

La Cigale Récamier

Sur la voie piétonnière, en face de l'ex-théâtre Récamier, Gérard Idoux a implanté une terrasse couverte bien agréable, le soir à la fraîche. Des clients à foison, à commencer par les écrivains ou les éditeurs du quartier, et en cuisine, ça démoule sec (200 couverts par jour). Artiste des gourmandises bombées ou dorées, le chef a mis au point une kyrielle de soufflés salés et sucrés qui font l'originalité de l'enseigne. On vient pour le soufflé au fromage (8 euros), le rare soufflé à l'Époisses et au chorizo (8 euros), le soufflé puissant au gorgonzola et confiture de cerises noires (8 euros), l'inattendu soufflé au caviar d'aubergines et sorbet chèvre (18 euros), le soufflé aux crustacés et beurre à l'aneth (18,10 euros). Des plats du jour sur l'ardoise, tournedos de bœuf aux girolles (22,90 euros) et l'espadon à la plancha (20 euros).

Côté gâteries, le soufflé de saison à la framboise et menthe (10,50 euros) et le traditionnel au chocolat et coulis de cacao (9,90 euros). Chinon au verre à 9 euros.

  • 4 rue Récamier 75007. Tél. : 01 45 48 86 58. Carte à 50 euros. Fermé dimanche.

La Cour Plaza

Nichée entre les hauts murs végétalisés du Plaza Athénée, sous de larges stores rouge vif, la Cour Plaza est une sorte d'oasis de sérénité et d'élégance dont les tarifs ne sont pas des cadeaux. Mais les produits travaillés par le chef Sylvain Fouilleul sont de première qualité et d'origine incontestable, tels les exquises tomates anciennes (32 euros), les légumes en cookpot parfumés d'un sirop tomaté (26 euros) que l'on retrouve dans la grande salade de onze ingrédients de saison, romaine, roquette, fenouil, fleur de courgette... mouillée d'une vinaigrette au citron (26 euros) –à elle seule, un repas tout de fraîcheur.

Suggéré par le Landais Ducasse en charge du palace, le foie gras est poêlé, escorté de pommes Granny Smith au suc de grenade (38 euros), savoureuse composition.

Des mers, voici la fine galinette, poisson de la rituelle bouillabaisse, pochée en soupe de poissons de roche parfumée au poivron et fenouil cuits au sautoir (36 euros). Le Saint-pierre est taillé en goujonnettes poêlées, un peu sèches, accompagnées de petits farcis de Didier Pil et d'un bouillon relevé (42 euros).

De la boucherie, la pièce de bœuf de Salers cuite au gril, accompagnée de panisses et sucrine, réduction d'une Choron (44 euros). La volaille jaune des Landes est rôtie, enrichie de girolles et gnocchi mijotés et citron confit, très beau plat (38 euros). Portions généreuses.

Les desserts du génial Christophe Michalak sont déclinés par produits selon la méthode Ducasse; le café en tiramisu, un peu compliqué (16 euros), les fruits rouges mouillés d'un jus réduit et de crème légère (16 euros), le chocolat au caramel et praliné à la noisette (16 euros). Carte des vins à des tarifs cinglants, le Haut-Marbuzet 2006 à 138 euros (prix départ, 20 euros environ). Palmer 2001 à 398 euros. Le verre de Saint-Aubin de Bourgogne à 22 euros.

  • La Cour Jardin Pour une soirée chic et chère, comptez 100 euros au moins. 25 avenue Montaigne 75008. Tél.: 01 53 67 66 02. Pas de fermeture.

La Terrasse Mirabeau

Sur la place de Barcelone, sous le soleil des quais de Seine si proches, Paul Nègrevergne, ancien chef de Michel Rostang au Bistrot d'À Côté (75017), prépare des assiettes très classiques, sans chichis ni garnitures hors de propos. Les fidèles se régalent du pâté en croûte au foie gras (15 euros), des queues de langoustines traitées en capuccino (21 euros), de la crème de petits pois et salpicon de homard (16 euros), de ravioles de Romans au tourteau et tartare d'algues (19 euros). À conseiller aussi le thon rouge croustillant aux légumes (26 euros) et le tournedos de lieu jaune au chorizo (22 euros). Délicat soufflé chaud au caramel (12 euros), fraises et framboises de Sologne, angélique confite maison (12 euros). Bon choix de vins au verre. Les fumeurs de cigares sont les bienvenus sur la terrasse.

  • La Terrasse Mirabeau 5 place de Barcelone 75016. Tél. : 01 42 24 41 51. Déjeuner à 25 euros, dîner à 35 euros. Carte à 55 euros. Fermé samedi et dimanche. Voiturier.

Nicolas de Rabaudy

Photo: La Terrasse Mirabeau

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte