Monde

Les inventeurs du Taser présentent leur petit dernier, Protector

Slate.fr, mis à jour le 07.07.2010 à 18 h 35

taser

taser

L'entreprise derrière le Taser vient d'inventer le Protector, qui permet aux parents de surveiller en permanence ce que font leurs enfants grâce à leur téléphone portable. GQ a suivi les fondateurs du polémique pistolet à impulsions électriques, qui lanceront en août un nouveau produit dans la plus pure ligne de leur slogan «Protéger la vie et protéger la vérité». L'entreprise l'avait déjà présenté lors du CES 2010.

Cette fois, pas de décharges électriques, mais une application pour portable. Protector, donc, conseillé pour contrôler les enfants de 8 à 18 ans, transforme les téléphones mobiles en outil de filature pour 10 dollars par mois: avec Protector, les parents peuvent éteindre le téléphone de leur enfant quand il entre en voiture, ou autoriser seulement les appels d'urgence, les appels vers la maison, ou les appels avec kit mains libres. Dans la voiture toujours, Protector permet aux parents d'être là sans être là, en envoyant des messages d'avertissement au jeune conducteur (aux Etats-Unis, les jeunes conduisent dès 16 ans) qui va trop vite ou fait des embardées.

Pas envie que le petit dernier s'éloigne trop de la maison ou aille faire un tour dans le quartier rouge de la ville? Pas de problème! Protector vous avertit dès qu'il s'approche des limites d'un périmètre préétabli par vous, et vous permet de vérifier en permanence ses déplacements sur une carte.

Tous les SMS et les MMS passent par Protector, et s'il repère quoi que ce soit de sexuel, il envoie le message / l'image directement aux parents (qui risquent de recevoir des photos de barbes, puisque un bug les identifient comme un contenu sexuel). Protector vous permet même de créer une liste de numéros autorisés et d'en bloquer d'autres, d'enregistrer ses appels et même d'écouter, d'interrompre ou de mettre fin à ses appels en temps réel...

Le Protector est aussi directement relié à la police: «Si quelque chose arrive à votre enfant, explique l'un des fondateurs de Taser, vous pouvez appuyer sur le bouton "urgence" du Protector et instantanément télécharger toutes les archives de leurs conversations téléphoniques et de leur déplacement sur le serveur de la police.»

Le programme n'est pas un logiciel espion, assure un autre des fondateurs, au sens où le téléphone affiche toujours la présence de Protector et les options choisies par les parents:

Nous offrons une nouvelle capacité qui peut tout à fait sauver des vies. Est-ce une atteinte à la vie privée? Absolument! En soi, être parent est le nec plus ultra de l'atteinte à la vie privée. Les prisons sont pleines de gens dont les parents n'ont pas touché à la vie privée.

[Lire l'article sur GQ.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: un taser via wikimedia commons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte