France

Woerth: les députés PS quittent l'Assemblée

Temps de lecture : 2 min

Le climat politique se tend encore plus avec les dernières révélations de Médiapart (article payant) sur les déclarations de l'ancienne comptable de Liliane Bettencourt. Sans surprise, la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée de mardi 6 juillet a viré à la foire d'empoigne. Les députés socialistes ont même fini par quitter leurs bancs après que le ministre du Budget François Baroin les a accusé de «faire le jeu de l'extrême-droite».

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Interpellé par le député socialiste Alain Vidalies qui appelait le gouvernement Fillon à arrêter «les médiocres contre-feux politiciens» dans le «seul but de passer l'été», le ministre du Budget a répliqué séchement en regardant vers sa gauche: «est-ce que vous vous rendez compte du mal que vous faites à la démocratie et que vous êtes en train de tracer le sillon des extrêmes?».

«Comment vous pouvez continuer à faire cela? Alors je vous en conjure, au nom d'une certaine idée que nous avons en partage de la démocratie, de la République, ne faites pas le jeu de l'extrême droite!», a t'il poursuivi, devant les acclamations de son camp. C'est alors que les députés de gauche se sont levés en criant au scandale. Tous, sauf un.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: capture d'écran vidéo LCI.fr

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters