Culture

Le diner d'Edward Hopper n'a jamais existé

Temps de lecture : 2 min

Nighthawks / Edward Hopper
Nighthawks / Edward Hopper

Le fameux diner peint par Edward Hopper en 1942 dans Nighthawks existe-t-il? La peinture est profondément ancrée dans l'imaginaire américain, et particulièrement dans l'imaginaire new-yorkais (on trouve même un blog qui lui est entièrement dédié).

L'artiste avait affirmé dans une interview que l'oeuvre iconique avait été «inspirée par un restaurant sur Greenwich avenue au croisement de deux rues». Un expert de Hopper avait déclaré que ce restaurant avait existé au croisement de Greenwich avenue, de la 11e rue et la 7e avenue, et cette affirmation a été acceptée dans le folklore new-yorkais au point que les guides s'arrêtent près du terrain quand ils font visiter la ville.

Mais un lecteur du blogueur Jeremiah Moss –qui tient le blog Vanishing New York sur l'histoire et l'évolution du paysage urbain de la ville– lui a envoyé une vieille photo du terrain, qui ne montrait aucun restaurant. Juste une station essence et un fast-food qui ne ressemblait en rien au diner de Hopper. Où était donc le restaurant? Jeremiah Moss est alors parti à sa recherche dans les rues de New York, et a résumé sa quête dans le New York Times.

Avec l'aide de deux lecteurs, Moss a photographié tous les angles possibles du croisement Greenwich/Septième/11e et les a comparés à des microfilms du croisement datant de 1930 à 1940. Fast food, magasin de boissons alcoolisées, deli, boulangerie... mais pas de diner. A aucun moment entre 1930 et 1970. Le blogueur a documenté sa quête sur son blog avec photographies anciennes et récentes, emmenant son lecteur avec lui à la poursuite du restaurant insaisissable.

Moss a alors étendu sa recherche à tous les croisements sur l'avenue de Greenwich, sans plus de résultat. Au point de devoir finalement admettre que le diner n'a jamais existé, au grand désespoir du blogueur:

Ces dernières années, j'ai vu des boulangeries, des délis, des cordonniers et d'autres petits commerçants disparaître à un rythme alarmant, pour faire de la place à des immeubles et des bureaux. Aujourd'hui, découvrir que le diner de Nighthawks n'a jamais existé, à part dans un collage dans l'imagination de Hopper, est une autre démolition terrible, même si aucune brique n'est tombée.

[Lire l'article dans le New York Times, et la quête de Moss sur son blog (1er, 2e, 3e et 4e volet]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Nighthawks / Edward Hopper via Wikimedia commons

Slate.fr

Newsletters

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Néandertal, l'ADN a parlé

Néandertal, l'ADN a parlé

Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, Néandertal: l’expo nous présente une espèce plus...

Show buzz

Show buzz

Newsletters