Sports

Zombiefit, le cours de sport qui prépare à l'apocalypse

Slate.fr, mis à jour le 05.07.2010 à 16 h 09

zombie! / danhollisterduck

zombie! / danhollisterduck

Ah, St. Charles, Illinois, ses 32.000 habitants, sa rivière, son festival d'épouvantails... Ses cours d'auto-défense contre les zombies. Cette ville à l'ouest de Chicago accueille depuis octobre 2009 Zombiefit, un cours de sport qui saura préparer les habitants à la première invasion de morts-vivants, rapporte le Chicago Tribune.

Le cours est en fait basé sur la pratique du parkour –notamment rendu célèbre par les Yamakazi–, où la ville devient une salle de sport: les sportifs courent, sautent et escaladent les murs, barrières et autres escaliers et plots éparpillés dans le paysage urbain.

«Aucun élève ne vient au cours parce qu'il croit vraiment aux zombies», affirme Rich Gatz, fondateur du programme sportif, qui explique ainsi le slogan de ses cours (Fitness pour survivre à l'Apocalypse):

Si vous êtes prêts pour l'apocalypse zombie, vous êtes prêts pour tout.

Deux soirs par semaine, ses élèves se réunissent dans un gymnase où des obstacles tirés d'une ville sous attaque zombie ont été disposés. Ils ne font malheureusement pas face à de faux zombies, même s'ils sont censés réagir «comme si»: le professeur explique que les sauts, par exemple, doivent être exécutés avec précision, la même précision qui sera nécessaire aux élèves s'ils veulent échapper aux zombies en sautant de toit en toit.

Etre prêt à tout

Le programme n'est pas né d'une passion de ses fondateurs pour les morts-vivants, mais tout simplement d'une discussion où l'un d'entre eux parlait de l'envie d'être dans une forme telle qu'il serait «imbattable, prêt pour n'importe quoi, même les zombies».

Qu'importe, Rich Gatz est depuis devenu un pro des zombies: on s'oppose au sprint sous prétexte que les zombies sont censés être lents? Il y a débat sur la question, assure Gatz, et apparemment deux sortes de zombies, les lents et les rapides. Et «dans une apocalypse hypothétique de zombies, vous voulez être aussi préparé que possible».

La paisible ville de St. Charles a tout à fait raison d'accueillir ces cours, estime l'auteur du Guide de survie en territoire zombie Max Brooks, vue sa géographie: près du gros foyer de population de Chicago, et au paysage urbain mais pas trop.

Pour autant, l'expert anti-zombie n'est pas tout à fait convaincu par Zombiefit: «Le parkour fonctionnerait sûrement mieux contre les vampires. Les vampires grimpent aux murs, les zombies traînent les pieds. Pour échapper à des zombies, mieux vaut se faire une marche forcée.» Peu importe, Gatz est persuadé que ses élèves feront mieux que les lecteurs du livre de Brooks quand les zombies attaqueront.

Si la police a répondu d'un «pas de commentaire» au journaliste du Chicago Tribune et que le maire n'a pas souhaité être interviewé, l'office du tourisme de St. Charles est aussi prêt que les élèves de Zombiefit.

D'un point de vue touristique... S'ils fleurissent et qu'ils ont envie de passer la nuit dans nos hôtels, nous en serions ravis.

[Lire l'article sur le site du Chicago Tribune]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Zombie! / danhollisterduck via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
SportzombiesLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte