Monde

30 milliards de plus pour l'Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Alors que la guerre en Afghanistan devient de plus en plus impopulaire, la Chambre des représentants américaine a adopté jeudi 1er juillet un projet de budget 2010 supplémentaire pour accorder le financement au plan du président Barack Obama visant à augmenter les effectifs des troupes américaines en Afghanistan, rapporte le Huffington Post.

30 milliards de dollars vont être injectés dans les opérations de guerre, notamment pour financer l'envoi de 30.000 soldats supplémentaires.

Le texte, qui doit être signé par le président, ne le sera sans doute pas avant le Congrès du 4 juillet, comme l'espérait l'administration, car les mesures ont besoin de passer devant le Sénat, en vacances pendant une semaine et demi.

L'adoption du texte par la Chambre des représentant est déjà le fruit d'un long processus. En février dernier, Obama a demandé au Congrès d'approuver un financement de 33 milliards de dollars pour son plan du renfort des effectifs des troupes en Afghanistan.

Si le texte est adopté par les deux chambres, il portera à plus de 1.000 milliards de dollars le financement des opérations militaires américaine en Irak et en Afghanistan au cours de la dernière décennie.

[Lire l'article sur The Huffington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo une: Soldiers Patrol/U.S Army via Flickr CC License By

Slate.fr

Newsletters

Trop éduquées, trop ambitieuses: les femmes mongoles ont du mal à trouver un mari

Trop éduquées, trop ambitieuses: les femmes mongoles ont du mal à trouver un mari

Avec le tournant des années 1990, les femmes ont eu accès à l'éducation: la pression culturelle demeure.

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

La Commission sur les droits humains de New York vient de publier un rapport sur les discriminations dont sont victimes certaines minorités.

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Newsletters