France

Un Français sur 10 a moins de «trois contacts directs» par an

Slate.fr, mis à jour le 01.07.2010 à 17 h 17

La grande enquête sur la solitude des Français de la Fondation de France, diffusée par France Info et Le Parisien/Aujourd'hui en France jeudi 1er juillet, a de quoi faire frémir. Un Français sur dix avoue vivre seul, replié sur lui, coupé de tout réseau social: sans lien familial, ni professionnel, ni amical, ni associatif, comme le rapporte notamment France Info.

Sans doute encore plus frappant, on apprend que ces 4 millions de personnes ont en une année moins de trois «contacts directs», c'est-à-dire de conversation personnelle avec autrui.

Autre chiffre de cette enquête: un Français sur quatre est en situation d'exclusion potentielle car relié aux autres que par un seul réseau.

On a tendance à réserver ces situations d'immense solitude aux personnes âgées. Ce n'est pas le cas. L'isolement commence à se manifester de manière sensible dès la quarantaine, indique l'enquête. Plus de la moitié des solitaires ont moins de 60 ans, un tiers ont moins de 50 ans. La solitude touche 16% des plus de 75 ans, 9% des 40-49 ans, 11% des 50-59 ans, 15% des 60-74 ans.

Quelles en sont les causes? Dans 56% des cas, une rupture familiale, un deuil, une séparation, ou le départ des enfants du domicile peuvent être à l'origine de l'isolement. Dans 15% des cas, une rupture professionnelle. Dans 7% des cas, c'est un déménagement. La précarité est également un facteur déterminant. On a quatre fois plus de risques de se retrouver en situation d'exclusion avec 1.000 euros par mois qu'avec 4.000 euros mensuels.

La solitude est-elle synonyme de grande ville et ou de campagne? L'étude tranche: l'isolement touche autant les deux.

Les réseaux sociaux ne sont d'aucune aide pour faire face à cette solitude. Neuf solitaires sur 10 déclarent ne pas y aller par manque de courage et d'envie de chercher des amis. Ce refus est révélateur d'une tendance plus générale des grands solitaires à se refermer peu à peu sur eux-même, notamment par culpabilité de leur propre situation. Une conclusion bien pessimiste puisqu'«une fois que la solitude s'installe, il est difficile d'en sortir».

[Lire l'article sur France Info ]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Loneliness/caitra via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte