Monde

Moins de 50 combattants d’al-Qaida en Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Dans une interview exclusive accordée à la chaîne ABC, le directeur de la CIA, Leon Panetta, s'est exprimé au sujet de la présence américaine en Afghanistan.

Ces déclarations interviennent dans un contexte assez tendu. Le général McChrystal a démissionné à la suite des propos désobligeants qu'il avait tenu dans le magazine Rolling Stones, au sujet de l'exécutif américain. C'est le général Petraeus qui reprend ses fonctions, alors qu'après huit ans et demi de combat, l'impression d'un fiasco militaire domine.

Leon Panetta révèle notamment qu'il y aurait tout au plus 50 à 100 combattants d'al-Qaida en Afghanistan. Il a ajouté que la majorité des combattants du réseau terroriste se trouvent actuellement dans la zone tribale du Pakistan et qu'une grande partie des opérations consiste à éliminer la tête d'al-Qaida là-bas.

Cherchant à rassurer les Américains, il a rappelé que même si les opérations prenaient plus de temps que prévu, il croyait en la stratégie du pays:

Est-ce que cette stratégie est la bonne? Nous le pensons. La clé du succès ou de l'échec réside dans le fait que les Afghans prennent leur responsabilité, et soient en mesure de déployer une armée effective et des forces de police pour maintenir la sécurité. S'ils le peuvent, alors je pense que nous pourrons réaliser les progrès et la stabilité que souhaite le président.

Et de préciser ce qu'il considérerait comme une victoire américaine:

Notre but, toute notre mission ici, et de s'assurer qu'al-Qaida ne trouve pas de refuge depuis lequel il peut attaquer l'Afghanistan. C'est le but principal de la présence américaine ici. Et on pourra mesurer notre succès: est-ce que l'Afghanistan est assez stable pour que cela ne puisse pas arriver.

Le Huffington Post précise que l'ONU se veut également rassurant. Un porte-parole assurait dimanche que les opérations ne seraient pas retardées par la démission de McChrystal.

[Lire l'article sur ABC News et sur le Huffington Post]

LIRE EGALEMENT SUR L'AFGHANISTAN: Obama ou McChrystal, qui commande en Afghanistan?, Afghanistan, rien ne va plus, Afghanistan, la dernière chance, et La gaffe afghane

Photo: Soldats américains patrouillent le village de Gorgan dans le district de Dand, au sud de Kandahar, le 28 juin 2010. REUTERS/Denis Sinyakov

Slate.fr

Newsletters

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

Des amendes pour les mauvais·es élèves et des heures à respecter, la métropole chinoise met les bouchées doubles en matière de recyclage.

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

En Californie, les personnes travaillant pour Uber et Lyft ont été payées pour aller protester contre une loi sur le salariat.

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«J'ai commencé à travailler sur les mennonites boliviens, les membres d'un mouvement chrétien évangélique anabaptiste parallèle à la Réforme protestante, en 2010 parce que j'étais curieux de savoir comment vivait ce genre de...

Newsletters