Life

Amour et surveillance pour sauver les ados de l'alcool

Slate.fr, mis à jour le 28.06.2010 à 14 h 17

Au moment de l'adolescence, beaucoup de parents se sentent désoeuvrés face à l'alcool, aux drogues et autres conduites à risques de leur progéniture. Sourds aux remontrances parentales, les ados n'en feraient qu'à leur tête.

Le Time Magazine publie une étude britannique qui vient contredire cette croyance. Non, les parents ont une influence sur le comportement de leurs ados. Deux chercheurs de la Brigham Young University ont rencontré 5.000 enfants âgés de 12 à 19 ans pour comprendre leur rapport à l'alcool. Ils les ont interrogé sur les relations qu'ils entretiennent avec leurs parents. Puis ont cherché à savoir si leur parents étaient présents et se préoccupaient de leurs fréquentations. Les conclusions de cette études ont été publiées dans le Journal des études sur la drogue et l'alcool.

Et comme on pouvait s'y attendre, ce sont les enfants qui évoluent dans un environnement d'amour et de surveillance qui ont les rapports les plus sains à l'alcool. Bahr, l'un des professeurs au Collège de la famille, du foyer et des sciences sociales à la BYU à l'origine de cette étude conclut:

Alors que les parents ont peu d'influence sur le fait que leurs enfants goûtent à l'alcool, ils peuvent avoir un grand impact sur la manière plus ou moins dangereuse dont ils le consomment.

Les chercheurs ont toutefois reconnu que l'entourage des enfants et leurs croyances religieuses avaient également un impact sur leur consommation d'alcool. Des conclusions qui corroborent celles du Département Education du Royaume-Uni rapportées vendredi 25 juin sur le site de la BBC. On pouvait y lire que les enfants qui vont à l'école avec des écoliers en majorité blancs, non religieux, issus des classes moyennes, sont plus exposés aux beuveries.

Si d'autres facteurs entrent en compte, Bahr insiste sur l'importance du rôle parental:

L'adolescence est une période transitoire et souvent les parents ont du mal à traverser cette période. Bien que l'entourage soit très important, ce n'est pas vrai que les parents n'ont pas d'influence.

Le secret: ne pas se contenter de contrôler son enfant mais lui offrir sa confiance et son amour.

[Lire l'article sur Time Magazine]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: DSCN4752/ Tor Lindstrand/ Flickr, CC Licence By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte