France

Des primes pour les préfets les plus méritants

Temps de lecture : 2 min

On a beaucoup parlé des bonus des traders, beaucoup moins de ceux des sous-préfets et des préfets... Bien sûr il ne s'agit pas de la même échelle. Mais qui sait que depuis l'année dernière ces hauts représentants de l'Etat en poste dans une région ou un département se voient verser des «superprimes» en fonction de leurs résultats, comme le rapporte lundi 28 juin Le Parisien? Une information qui, en période de rigueur et de restriction budgétaires demandées dans les ministères, pourrait alimenter une nouvelle polémique.

Cette prime peut atteindre 41.000€ par an pour un sous-préfet et 66.000€ pour un préfet, «s'ils remplissent des objectifs à atteindre en terme, de sécurité publique, de sécurité routière et d'aide à l'accès ou au retour à l'emploi». Une somme à ajouter pour chacun des 126 préfets en poste aux 8.000€ par mois qu'ils touchent en moyenne, et pour les 450 sous-préfets aux 3.600€ qu'ils recoivent avant d'atteindre près de 7.000 € en fin de carrière.

La question sous-jacente est bien sûr: Peut-on récompenser un préfet ou un sous-préfet comme un employé d'une entreprise privée? La sous-direction du corps préfectoral soutient que «ces primes sont encadrées et répondent à des règles de transparence et d'équité».

Alors que certains —comme les commissaires de police— réclament déjà l'application de ces primes à leur corps de métier, il y a là de quoi redouter des dérives, comme celle que soulève un policier interrogé par le Parisien:

Le risque est de voir des préfets mettre la pression pour faire baisser artificiellement les chiffres de la délinquance.

Mise à jour: Comme nous le fait remarquer Pierrot la lune, la prime peut aller jusqu'à 41.000 ou 66.000 euros par an, et non par mois.

[Lire l'article sur le Parisien]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo:  Préfecture de Lille via Wikimédia Commons

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters