Life

Une prise de sang pour prédire l'âge de la ménopause

Slate.fr, mis à jour le 28.06.2010 à 11 h 55

Des chercheurs iraniens auraient trouvé un moyen de prédire l'âge de la ménopause. Le Guardian publie les résultats de leur étude qui doit être présentée lundi 28 juin devant la société européenne de reproduction humaine et d'embryologie. On sait que l'âge moyen de la ménopause se situe à 52 ans. Mais beaucoup de femmes sont inquiètes de voir leur horloge biologique tourner. Et cette découverte pourrait leur permettre de savoir si elle tourne plus ou moins vite.

A partir d'une simple prise de sang, les scientifiques iraniens auraient pu prédire l'âge de la ménopause à 4 mois près. Plus le taux d'AMH, une hormone sécrétée dans les ovaires, est elevé, plus la ménopause sera tardive. Ainsi, si une femme de 20 ans a une concentration d'AMH qui s'élève à 2,8 nanogrammes par millilitre, on estime qu'elle sera menopausée entre 35 et 38 ans. Sur les 266 femmes âgées de 20 à 49 ans ayant participé à l'étude, 63 ont atteint l'âge de la ménopause selon les prédiction établies.

Sachant que la fertilité d'une femme est en baisse 10 ans avant la ménopause, cette étude pourrait permettre aux femmes de mieux planifier les naissances de leurs enfants. Surtout pour celles qui souhaitent devenir mère sur le tard.

Le docteur Fahimeh Ramenzani Tehrani, professeur associé à l'université de sciences médicales de Shahid Beheshti de Téhéran insiste sur l'apport de cette étude:

Les résultats de notre étude pourraient nous permettre de mieux prédire la fertilité des femmes plusieurs années avant qu'elles atteignent la ménopause.

Il reste cependant prudent et reconnaît que l'étude doit être menée à plus grande échelle pour tirer de véritables conclusions.

Certains y voient déjà un danger. Comme Stuart Lavery, directeur de l'hôpital d'Hammersmith spécialisé dans la fécondation in vitro et porte-parole de la société britannique de la fertilité:

L'un des problèmes pourrait être que les gens soient trop confiants dans cette étude. Ils pourraient penser que si leur AMH à 25 ans s'élève à X %, ils n'ont pas besoin de s'inquièter. Mais il peut y avoir d'autres facteurs.

Mais la découverte pourrait être véritablement utile pour les femmes souffrant de ménopause précoce. Le Guardian rappelle qu'1% des femmes sont ménopausées avant d'atteindre l'âge de 40 ans et entre 5 et 10% avant 45 ans.

Et selon Nick Macklon, professeur de gynécologie obstétriciennne à l'université de Southampton:

D'autres travaux portant sur le taux d'AMH laissent penser que c'est le meilleur moyen de concevoir un test mesurant combien de temps une femme reste fertile.

[Lire l'article sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Baby-T and mum / Mister.Tee via Flickr License CC by

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte