Life

Pourquoi les femmes aiment les assassins

Slate.fr, mis à jour le 30.06.2010 à 3 h 57

Joran Van der Sloot, un jeune Néerlandais de 22 ans attend son procès dans une cellule d'une prison de Lima après avoir confessé puis nié– ce mois-ci le meutre d'une Péruvienne de 21 ans, Stephany Flores.
Désespérément seul, abattu, mort d'ennui? Pas du tout. Chaque jour, Joran reçoit une cinquantaine de lettres d'amour de fans anonymes: demandes en mariage, promesses de projets pour sa sortie de prison...Une femme le supplie même de lui faire un enfant.

Ces admiratrices sont plus nombreuses que l'on croit, explique le Daily Beast. Pour un certain nombre de femmes, il n'y a rien de plus sexy qu'un meutrier, présumé ou condamné.

Un phénomène qu'a déjà amplement décrypté l'écrivaine et journaliste Sheila Isenberg, dans un livre paru en 1991 Les femmes aiment les hommes qui tuent. Elle avait pour cela interviewé une trentaine de femmes tombées amoureuse d'hommes accusés de meutres. Vingt ans plus tard, elle revient pour le Daily Beast sur cette étrange et perturbante tendance.

On sait déjà les fantasmes que suscitent les bad boys chez certaines femmes. Ce n'est en fait qu'une explication parmi d'autres. D'après Isenberg, l'attraction que suscitent Van der Sloot ou d'autres meurtriers s'explique aussi par leur célébrité créée par les médias, qui, malgré eux, en font des héros aux yeux des certaines.

Les hommes et les femmes qui ont désespérément besoin d'attention trouvent aussi les criminels «plus faciles à aimer».

Les célébrités n'ont-elles pas moins tendance à répondre au courrier que quelqu'un en prison, comme le fait remarquer Isenberg? L'isolement des prisonniers peut faciliter le développement d'une relation:

N'importe qui en prison ou dans le couloir de la mort va concentrer pleinement son attention sur la moindre chose qui le sort de l'ennui.

Sortir avec un homme derrière les barreaux, c'est aussi avoir le contrôle de la relation:

Si tu sors avec un homme qui est derrière les barreaux, tu peux décider d'accepter ou non son coup de téléphone ou quand lui faire une visite. Tu es le premier lien qu'il a avec le monde extérieur. Cela te place dans une situation de force.

Plus perturbant, le danger que représente l'homme peut aussi attirer la femme. Au fil de son investigation, Isenberg a observé que la plupart de ces femmes ont été victimes d'abus sexuels ou de violences, et beaucoup étaient intéressées par une relation qui ne pourrait jamais être normale. Il y a alors quelque chose de rassurant à ce que l'homme soit enfermé, et ne puisse pas leur faire du mal.

Cette attraction concernerait autant les hommes que les femmes. A titre d'exemple, Casey Anthony, qui a été condamnée pour le meutre de sa fille de 3 ans, s'est plaint à ses amis de recevoir d'innombrable lettres d'hommes lui avouant leur désir sexuel.

[Lire l'article du Daily Beast]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Serving my Sentence/Mr.Thomas via Flickr CC License by
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte