Life

Les hommes préfèrent les folles

Slate.fr, mis à jour le 23.06.2010 à 15 h 27

Marilyn Monroe, dans le film Certains l'aiment chaud, Allociné.

Marilyn Monroe, dans le film Certains l'aiment chaud, Allociné.

Pensez à Marilyn Monroe, exemple type de la bombe sexuelle qui cachait une profonde dépression derrière une beauté à couper le souffle. Glenn Close, Angelina Jolie. Ou toutes les star des temps modernes qui vivent leur vie comme un film, toujours à la recherche de quelqu'un à aimer ou à détester, «simplement parce qu'elles ne peuvent pas se trouver elles-mêmes», explique le Daily Beast.

Les hommes sont fous d'elles, et de ce trouble psychologique qui promet souvent une sexualité torride et passionnelle. Les psychiatres ont un nom pour ce phénomène difficile à identifier car d'apparence finalement assez «normale». Depuis les années 80, ils appellent ces personnalités des personnalités «borderline» («cas limites») car cette pathologie a d'abord été située entre la psychose et la névrose, confondue pendant des années avec le trouble bipolaire.

Les jeunes, et principalement les femmes, sont les plus touchées. Chez ces femme fatales du nouveau millénium, chez ces «femmes-enfant au côté obscur», il faut ainsi penser à diagnostiquer un Borderline Personality Disorder, (BPD) qui présente un certain nombre de symptômes: une vision du monde tout noir/tout blanc, une profonde peur d'abandon, des sautes d'humeurs, des relations instables, une vulnérabilité dévastatrice...

Complexe du héros

Un certain type d'homme succombe à tous les coups. Car être fou des borderline en dit long sur sa propre personnalité. Des hommes qui réussissent bien dans leur vie, ont une tendance à être obsessionnels et à supprimer leurs émotions, peuvent facilement se laisser aller à la passion d'une relation avec une femme bordeline, explique Frank Yeomans, un expert du BPD, car ils se disent «Elles remplissent une intensité qui manque à ma vie».

La fragilité d'une femme borderline attire aussi les hommes atteints d'une sorte de complexe du héros. La femme borderline ayant sans cesse besoin d'être rassurée et mise en confiance, ces hommes se sentent utiles.  Ce sont en fait souvent des hommes narcissiques qui gravitent autour des BPD, la pathologie de l'un compensant celle de l'autre. Sortir avec une femme borderline peut être exaltant pour un homme ravi que toute l'attention se concentre sur lui, à force de questions jalouses comme «Ou étais-tu hier soir, qu'as-tu fait?».

Pour ces femme qui suscitent tant de fantasmes, «le sexe n'est en fait pas l'essentiel», explique une autre experte qui travaille avec des personnalités borderline, «leur intérêt réel est plus d'obtenir un ancrage, un confort, une définition d'elles-mêmes "Je suis une personne car j'ai cette relation"».

2% en France

Aujourd'hui près de 1,6% des Américains de plus de 18 ans sont atteints de BPD, d'après l'Institut national de santé américain. Au minimum 2 % des Français seraient concernés, à en croire Doctissimo.

Certaines caractérisques qui n'entrent pas dans la définition scientifique sont également observées par de nombreux experts du BPD. Les femmes borderline sont souvent des femmes brillantes, très agiles d'esprit et douées pour le débat. Avec un traitement, elles ont toutes les chances de s'accomplir dans de brillantes carrières.

Beaucoup de femmes atteintes de BPD ont aussi été victimes d'abus sexuels et ont été très timides et inhibées durant leur enfance. Elles sont également souvent atteintes de troubles alimentaires et sont très attachées à leur apparence.

[Lire l'article du Daily Beast]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Marilyn Monroe, dans le film Certains l'aiment chaud, Allociné.

Slate.fr
Slate.fr (9104 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte