France

Claude Guéant annonce la rigueur en France

Temps de lecture : 2 min

Claude Guéant, Secrétaire général de l'Elysée  Reuters
Claude Guéant, Secrétaire général de l'Elysée Reuters

C'est dans le Financial Times qu'on a appris ce week-end que la France se préparait à d'importantes coupes budgétaires. Le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant a en effet accordé une interview sur le futur économique du pays au quotidien financier britannique.

Présenté par le journal comme le conseiller le plus proche de Nicolas Sarkozy, il explique au journal que le gouvernement prévoit des coupes de budget de 100 milliards d'euros pour respecter les objectifs de déficits publics européens.

La France a promis de réduire son déficit à 3% du PIB d'ici 2013. Nous en sommes convaincus et déterminés à y parvenir.

«Il y aura d'autres annonces», prévient Claude Guéant, expliquant que le gouvernement préparait un budget 2011 et un plan de dépenses sur trois ans qui serait «sérieux et déterminé». Le secrétaire général de l'Elysée s'est adressé au Financial Times alors que la Commission européenne et le FMI se sont montrés critiques des projections d'une croissance de 2,5% —«pas vue en France depuis dix ans» rappelle le journal— qui sous-tend le plan de réduction du déficit français.

Sans plus de détail, le Financial Times consacre un autre article au personnage Guéant, qualifié de «Cardinal» et d'homme «le plus puissant de France après Nicolas Sarkozy».

Lemonde.fr revient sur le changement du plan de communication gouvernemental, alors qu'en mai dernier seulement, François Fillon se défendait d'envisager un plan de rigueur.

[Lire l'article sur la rigueur et celui sur Claude Guéant, ainsi que l'interview complète sur le Financial Times, et l'article sur Lemonde.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Claude Guéant, Secrétaire général de l'Elysée  / Reuters

Newsletters

Un jour sans fin

Un jour sans fin

Retrait·e

Retrait·e

Bonus Malthus

Bonus Malthus

Newsletters