Life

Rien de pire qu'un meilleur ami

Slate.fr, mis à jour le 30.06.2010 à 4 h 01

Best Friends Are Huggable / StuSeeger via Flickr CC License by

Best Friends Are Huggable / StuSeeger via Flickr CC License by

Les meilleurs amis sont-ils mauvais pour le développement des enfants? Un article du New York Times estime qu'en encourageant les enfants à se trouver un meilleur ami, on les encourage à former des bandes desquelles d'autres sont nécessairement exclus, ce qui à terme peut les amener à des victimisations. Une conseillère scolaire américaine explique ainsi que lorsqu'ils voient deux enfants se lier d'une amitié très exclusive, les éducateurs de son école tentent de les convaincre de se créer de grands groupes d'amis et de ne pas être possessifs.

L'article note que cette dernière tendance s'inscrit dans un mouvement plus large au sein duquel les adultes interfèrent beaucoup plus qu'avant dans la vie sociale des enfants. Dans une colonie de vacances, des «coachs d'amitié» séparent les enfants «trop» proches pour les faire sociabiliser avec d'autres jeunes... D'autres psychologues interviewés par le New York Times s'opposent à cette façon d'envisager les meilleurs amis:

Est-ce qu'on veut encourager les enfants à avoir toutes sortes de relations superficielles? Est-ce vraiment ainsi que nous voulons élever nos enfants? Imaginez les implications sur les relations amoureuses. On veut que les enfants deviennent doués pour se créer des relations proches, et non pas superficielles.

The Atlantic a fait le tour des réactions à l'article sur les blogs —pour la plupart conservateurs—, qui condamnent tous cette idée «d'experts de gauche». La National Review y voit une dérive de «l'Etat-nounou»:

Les experts du social veulent vous dire quoi manger, quoi boire, comment conduire, comment parler, comment penser. Parfois ils ont raison, et en tant que père d'un jeune enfant, je concède tout à fait que les cliques peuvent être malsaines et méchantes. Mais là, c'est pousser le bouchon un peu loin.

Dans la même veine, le site Outside The Beltway s'énerve contre les «experts» qui édulcorent l'enfance:

J'ai une autre idée... Pourquoi est-ce qu'on ne laisserait pas les enfants se comporter comme des enfants et pourquoi est-ce qu'on n'arrêterait pas d'essayer de psycho-analyser toutes les décisions qu'ils font pour faire en sorte que tout le monde se sente mieux? Cette obsession avec cette soi-disant «estime de soi» est aussi la raison pour laquelle on a arrêté de compter les points à la thèque, et c'est franchement ridicule.

The Agonist estime que les «meilleures amitiés» sont un moyen comme un autre d'apprendre la vie:

Je comprends que les écoles se méfient des victimisations. Mais pour l'amour de Dieu, la vie est faite de rejet et de comment on gère ces rejets. Il faut s'en remettre! Je me suis fait rejeter des dizaines de fois: en n'obtenant pas le job que je voulais, en ne sortant pas avec cette fille du lycée que je voulais, en me faisant choisir en dernier quand on jouait à la balle au prisonnier à l'école primaire. En fait, ma vie a parfois été une suite ininterrompue de rejets. Mais vous savez quoi: j'ai pas lâché l'affaire. Ça s'appelle la persistance. Et persévérer est une vertu, une vertu qu'on est en train d'oublier dans ce pays.

Quant à la psychologue Helen Smith, elle voit carrément davantage de danger dans les gros groupes d'enfants que dans les amitiés exclusives. «Etant donné que la plupart des enfants commet des crimes en groupe à cause de la pression de ses pairs, ça ne me paraît pas sage de leur dire de se blottir les uns contre les autres. Et les groupes d'enfants ne font pas toujours ce que les adultes de gauche aimeraient les voir faire.»

[Lire l'article sur le site du New York Times et le tour des réactions sur celui de The Atlantic]

Photo de une: Best Friends Are Huggable / StuSeeger via Flickr CC License by

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte