Sciences / Monde

Les chats sont-ils de dangereux ennemis de la biodiversité?

Temps de lecture : 2 min

C'est en tout cas ce qu'estime l'Académie polonaise des sciences, qui a classé le félin parmi les «espèces exotiques invasives». Et cela a provoqué une vive émotion chez les cat lovers.

Attention, chat méchant. | Vadim B via Pexels
Attention, chat méchant. | Vadim B via Pexels

Derrière son regard attendrissant et ses ronronnements apaisants, le chat domestique serait, selon l'Académie polonaise des sciences, une «espèce exotique invasive». Exotique parce que l'espèce a été domestiquée dans le Proche-Orient ancien, invasive parce que le félin nuirait particulièrement à la biodiversité, précise l'institut dans une déclaration, relayée par le site ScienceAlert.

Le chat rejoint ainsi les 1.786 autres espèces figurant sur cette liste établie par l'institut de Cracovie, dont font notamment partie les ratons laveurs, les papillons de nuit ou encore les canards mandarins. Pour confirmer le fait que le félin présente un «risque pour la faune locale», les chercheurs polonais se sont appuyés sur une étude publiée en 2019. Selon cette dernière, en Pologne, les chats tuent chaque année environ 48,1 millions de mammifères et 8,9 millions d'oiseaux, et en mangent respectivement 583,4 millions et 135,7 millions.

Des chiffres qui permettent, sans l'ombre d'un doute, de considérer que ces boules de poils sont bien des espèces invasives, explique Wojciech Solarz, biologiste à l'Académie polonaise des sciences, à l'agence Associated Press.

Touche pas à mon chat

Il n'en fallait pas plus pour que propriétaires et amoureux des chats expriment leur indignation, craignant que cette classification n'encourage la maltraitance animale. Un tollé suscité, d'après Wojciech Solarz, par des articles de presse laissant entendre que l'institut scientifique appelait à euthanasier la population féline. En réalité, l'académie invite plutôt les propriétaires à limiter le temps que passent leurs chats à l'extérieur pendant la saison de reproduction des oiseaux.

Dans un post Facebook publié le 13 juillet, l'académie a par ailleurs confirmé «s'opposer à toutes les formes de cruauté envers les animaux» et expliqué que définir les chats domestiques comme une espèce invasive ne justifiait, en aucun cas, ni la maltraitance ni l'abandon d'un animal.

Reste que si les autres classifications de ce genre n'ont éveillé aucune émotion, l'académie fait aujourd'hui les frais de la colère des Polonais. Lors d'un débat télévisé, Dorota Suminska, vétérinaire et autrice du livre The Happy Cat, a ainsi affirmé, face à Wojciech Solarz, que les félins étaient trop et injustement blâmés pour leur impact sur la biodiversité. Et s'est faussement interrogée: et l'homme, sur quelle liste figure-t-il?

Newsletters

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Une découverte scientifique vient remettre en cause l'influence majeure du mode de vie dans le développement de la maladie, et penche davantage pour les particularités des sexes.

À cause du changement climatique, 99% des bébés tortues sont maintenant des femelles

À cause du changement climatique, 99% des bébés tortues sont maintenant des femelles

Saviez-vous que le sexe des tortues est influencé par la chaleur?

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

De traitements en contrôles, tout est mis en place de façon à la rendre aussi irréprochable que possible.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio