Santé

Des scientifiques ont trouvé un possible «remède» contre la calvitie

Temps de lecture : 2 min

Ils ont découvert un produit chimique qui pourrait «non seulement traiter la calvitie, mais en fin de compte accélérer la cicatrisation des plaies».

La calvitie est un phénomène lié au vieillissement du corps qui touche principalement les hommes. | Towfiqu barbhuiya via Unsplash
La calvitie est un phénomène lié au vieillissement du corps qui touche principalement les hommes. | Towfiqu barbhuiya via Unsplash

L'alopécie androgénétique, communément appelée «calvitie», est un phénomène lié au vieillissement du corps qui touche principalement les hommes. Il peut être une véritable source de stress pour certains, qui n'hésitent plus à débourser des sommes astronomiques pour remédier à la perte de leurs cheveux.

Des chercheurs de l'Université de Californie à Riverside ont découvert un produit chimique qui pourrait «non seulement traiter la calvitie, mais en fin de compte accélérer la cicatrisation des plaies», comme le rapporte The Independent.

Qixuan Wang, l'un des auteurs de l'étude publiée dans le Biophysical Journal, a expliqué: «Dans la science-fiction, lorsque les personnages guérissent rapidement des blessures, l'idée est que les cellules souches l'ont permis. Dans la vraie vie, nos nouvelles recherches nous permettent de mieux comprendre le comportement des cellules souches, afin que nous puissions le contrôler et favoriser la cicatrisation des plaies.»

En examinant les follicules pileux, le seul organe humain capable de se régénérer régulièrement et automatiquement, l'équipe scientifique a découvert qu'un type de protéine appelé TGF-bêta contrôle la façon dont les cellules souches des follicules pileux se divisent, mais aussi comment certaines peuvent mourir et provoquer la chute des cheveux.

La protéine TGF-beta «a deux rôles opposés, a expliqué Qixuan Wang. Elle aide à activer certaines cellules du follicule pileux pour produire une nouvelle vie, mais aussi, elle aide à enclencher le processus de mort cellulaire.»

Cependant, les scientifiques ont découvert que lorsqu'un follicule pileux meurt, le réservoir de cellules souches, lui, reste. «Lorsque les cellules souches survivantes reçoivent le signal de se régénérer, elles se divisent, fabriquent de nouvelles cellules et se développent en un nouveau follicule», a ajouté le scientifique.

Comme l'explique l'équipe de scientifiques, il serait donc possible de stimuler la croissance des cheveux en activant les cellules souches folliculaires. Des recherches supplémentaires doivent être cependant menées sur le sujet, précisent-ils.

Anodine en apparence, la perte des cheveux peut entraîner de vraies souffrances psychologiques pour les personnes qui en font l'expérience, sans parler des possibles conséquences sociales et professionnelles. Parmi toutes les solutions plus ou moins onéreuses qui existent, aucune n'est encore remboursable en France.

Newsletters

Comment échapper à l'enfer des punaises de lit?

Comment échapper à l'enfer des punaises de lit?

Les punaises de lit sont universellement détestées. Insidieuses, difficiles à chasser, elles provoquent nombre de désagréments, physiques comme moraux.

Aux États-Unis, la consommation de champignons hallucinogènes dépénalisée pour ses vertus thérapeutiques

Aux États-Unis, la consommation de champignons hallucinogènes dépénalisée pour ses vertus thérapeutiques

De la drogue récréative illicite au traitement prometteur pour la santé mentale, le statut de ces champignons magiques semble amené à évoluer.

En Floride, une orpheline de 16 ans, jugée «pas assez mûre», est privée d'IVG

En Floride, une orpheline de 16 ans, jugée «pas assez mûre», est privée d'IVG

Une décision confirmée en appel malgré les réticences de l'un des juges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio