Tech & internet / Monde

AARO, la nouvelle agence américaine chargée d'enquêter sur les objets non identifiés

Temps de lecture : 2 min

Quand X-Files devient réalité.

The truth is out there. | Rogelio Gonzalez via Unsplash
The truth is out there. | Rogelio Gonzalez via Unsplash

AARO. Retenez bien ce sigle, il sera bientôt au centre de théories du complot en tout genre. Et pour cause, le All-domain anomaly resolution office (Bureau de résolution des anomalies tout domaine) est la toute nouvelle agence gouvernementale américaine chargée d'enquêter sur les phénomènes anormaux détectés par l'Armée et par les autres agences fédérales.

L'AARO, dont la création a été annoncée le 20 juillet par le département de la Défense, vient remplacer l'Airborne object identification and management group (le Groupe d'identification et de gestion d'objets volants), tout en étendant son rayon d'action. Le bureau nouvellement créé enquêtera sur les objets non identifiés «spatiaux, volants, submersibles et hybrides» plutôt que sur ceux uniquement volants.

Cette nouvelle fait suite a un rapport de juin 2021 du Directeur du renseignement national, qui concluait après analyse de plus de 100 cas d'observation de phénomènes inexpliqués que les moyens alloués à leur étude ne permettaient pas d'obtenir suffisamment de réponses.

Pas de petits gris au menu

Au risque de décevoir les fans de X-Files, le Pentagone s'inquiète d'avantage d'éventuels projets militaires secrets provenant de Chine ou de Russie que de la présence de petits hommes verts au-dessus de leurs têtes. Les dossiers étudiés par les autorités ne seront donc pas ceux de citoyens jurant avoir aperçu une soucoupe volante au-dessus de leur champ, mais plutôt des témoignages militaires d'activités suspectes.

Le communiqué du département de la Défense précise que l'AARO se chargera de «détecter, d'identifier et d'attribuer les objets suspects à l'intérieur ou proche d'installations militaires, de zones d'opération, de terrains d'entrainement, d'espaces aériens à usage spécial et autre zones d'intérêt et, lorsque nécessaire, d'atténuer tout risque à la sureté des opérations et à la sécurité nationale».

Quant à l'élargissement aux objets marins, spatiaux et hybride, il correspond à la diversité des phénomènes observés. En 2021, une vidéo capturée par des pilotes de l'US Navy avait fuitée sur internet, montrant un objet non identifié survoler l'eau puis plonger dans l'océan au large de la Californie.

Newsletters

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Il est essentiel qu'ils commencent à se positionner en faveur de modes de vie plus vertueux.

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

Les fortes chaleurs liées au réchauffement climatique ont provoqué une panne des systèmes informatiques des deux principaux hôpitaux londoniens, désorganisant complètement les services de soins.

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Depuis le début de l'invasion russe, civils et militaires ukrainiens travaillent ensemble pour produire des drones avec les moyens du bord. Car qu'il surveille, bombarde ou saute à l'impact, l'engin drone change la donne sur le champ de bataille.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio