Sciences

Une incroyable guêpe et une fleur inconnue vieille de 30 millions d'années découvertes

Temps de lecture : 2 min

Toutes deux étaient piégées dans un fragment d'ambre.

Exemple d'une guêpe dans de l'ambre en image virtuelle. | Capture d'écran Youtube via Ka-Q
Exemple d'une guêpe dans de l'ambre en image virtuelle. | Capture d'écran Youtube via Ka-Q

C'est une magnifique découverte que rapporte la revue Historical Biology: celle d'une plante à fleurs d'une espèce inconnue piégée dans de l'ambre, juste à côté d'une guêpe parasite, qui fait elle aussi partie d'une nouvelle espèce.

Découvert en République dominicaine, cet incroyable ambre -résine fossile sécrétée il y a des millions d'années par des conifères- cachait en son sein une fleur femelle relativement petite, avec une longue tige.

Les scientifiques ont pu établir que ce végétal appartenait en fait à la famille des Euphorbiacées, qui comprend 300 genres differents, dont aucun fossile n'avait jamais été répertorié. La fleur, dont la nouvelle espèce a été nommée Plukenetia minima, est estimée à 30 millions d'années.

La fleur, la guêpe et la larve

La découverte aurait pu s'arrêter là, elle aurait déjà été extraordinaire. Mais les scientifiques ont eu bien plus à se mettre sous la dent dans ce fragment d'ambre. Juste à côté de cette fleur inconnue se trouvaient en effet une guêpe et une larve de mouche en développement, rapporte Science Alert. Du 3 en 1.

La drôle de guêpe parasite, nommée Hambletonia dominicana, avait déjà été étudiée en 2020. Elle appartient à la famille des Encyrtidae, particulièrement redoutables et agressives envers toute une palette d'insectes.

Mieux que deux insectes et une fleur séparée, l'ambre révèle en réalité un véritable microcosme écologique. Les membres modernes de la plante fossilisée sont en effet aujourd'hui pollinisés par de petites guêpes, ce qui laisse sous-entendre que la guêpe découverte dans l'ambre pouvait elle aussi jouer ce rôle. De son côté, la guêpe aurait très bien pu se servir de la plante pour y déposer un œuf, qui, une fois éclos, aurait dévoré la larve de mouche pour survivre. La nature il y a 30 millions d'années dans toute son œuvre.

Newsletters

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques. Non seulement certaines peaux les attirent davantage, mais en plus, les réactions à leurs piqûres varient d'une personne à l'autre.

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Une nouvelle étude tend à montrer que même sans connaître les règles de la composition musicale, on les suit intuitivement.

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Une découverte scientifique vient remettre en cause l'influence majeure du mode de vie dans le développement de la maladie, et penche davantage pour les particularités des sexes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio