Société

Au Moyen Âge, certaines femmes étaient enterrées d'une drôle de façon

Temps de lecture : 2 min

Pas déplaisant comme dernière demeure.

S'enterrer avec son lit reste une pratique peu répandue au début du Moyen Âge. | Hannah Wernecke via Unsplash
S'enterrer avec son lit reste une pratique peu répandue au début du Moyen Âge. | Hannah Wernecke via Unsplash

Et si c'était ça, le repos éternel: se faire enterrer avec son lit tout entier. Cette étrange coutume, appelé enterrement au lit, existait au début du Moyen Âge, rapporte Discover magazine. Et elle concernait principalement les femmes.

Les archéologues spécialisés dans la période médiévale ont en effet trouvé plusieurs exemples de ce type de pratique -inhabituelle pour l'époque- un peu partout en Europe. Slovaquie, Scandinavie mais aussi Grande-Bretagne: 72 cas d'enterrement au lit ont été recensés au total dans cette nouvelle recherche.

Ce type de sépultures était particulièrement connue à partir du troisième siècle, en Égypte copte, rapporte le média scientifique. De la Méditerranée orientale, cette pratique s'est finalement diffusée en l'Europe, comme beaucoup d'autres modes byzantines.

Posée sur le canapé

Le premier exemple d'enterrement au lit en Europe date du Ve siècle, en Slovaquie. Celle que l'on appelle la tombe de Poprad-Matejovce est aussi l'une des plus insolites: son lit ressemble à une sorte de canapé.

Parmi les autres cas d'inhumation au lit découverts, l'on peut également noter celle d'Oseberg, en Norvège, où les scientifiques ont mis à jour le squelette de deux femmes enterrées sur des lits particulièrement décorés. C'est d'ailleurs dans ce même pays scandinave que le dernier exemple de cette pratique a été découvert, datant du Xe siècle.

​Cette mode a également gagné l'Angleterre à partir du VIIe siècle après J.C, probablement apportée par des femmes souhaitant propager le christianisme sur l'île. À Trumpington, près de Cambridge, ce type d'inhumation était notamment accompagné de petite croix retrouvées sur les défuntes. ​

Si s'enterrer avec son lit reste une pratique peu répandue au début du Moyen Âge, il n'était en revanche pas rare de s'inhumer avec des objets, témoignage de sa place dans la société. Des armements pour les guerriers ou des parures et des bijoux pour les personnes de haut rang. Avec la christianisation, ces pratiques sont peu à peu abandonnées, et les tombes sont regroupées dans un espace consacré autour d’un édifice religieux: les cimetières.

Newsletters

Sexe en voiture: sur la route des ennuis

Sexe en voiture: sur la route des ennuis

Ça change du lit, mais c'est un délit.

Cétacé!

Cétacé!

En Martinique, les fonds européens permettront-ils de rattraper économiquement la métropole?

En Martinique, les fonds européens permettront-ils de rattraper économiquement la métropole?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio