Sciences

Un étrange signal radio spatial détecté, et il ressemble à un cœur qui bat

Temps de lecture : 2 min

Une découverte unique.

Image du télescope CHIME, qui capture les sursauts radio rapides (FRB). | Capture d'écran Youtube via Perimeter Institute for Theoretical Physics
Image du télescope CHIME, qui capture les sursauts radio rapides (FRB). | Capture d'écran Youtube via Perimeter Institute for Theoretical Physics

Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature présente les résultats d'une drôle de découverte: celle d'un signal radio ressemblant au battement d'un coeur, détecté par un groupe d'astronomes le 21 décembre 2019. Une première.

Grâce au radiotélescope canadien appelé CHIME, qui capte les ondes radio émises par l'hydrogène lointain dans l'univers, les membres de l'étude ont en effet repéré des sursauts radio rapides inhabituels. Les sursauts radio rapides (ou fast radio burst, FRB), ne durent normalement que quelques millisecondes avant de disparaître complètement. Ici, c'est tout l'inverse.

Le signal, nommé FRB 20191221A, a duré jusqu'à trois secondes, soit environ 1.000 fois plus longtemps que les sursauts radio rapides typiques, rapporte CNN. «Il y avait des pics périodiques qui étaient remarquablement précis, émettant chaque fraction de seconde - boum, boum, boum - comme un battement de coeur. C'est la première fois que le signal lui-même est périodique.», a expliqué Daniele Michilli, chercheur post-doctoral au Kavli Institute for Astrophysics and Space du Massachusetts Institute of Technology.

Provenance inconnue

Pour l'instant, on n'en sait pas vraiment plus sur se drôle de signal. Même son origine est encore floue, bien que les astronomes estiment que le signal proviendrait d'une galaxie à environ un milliard d'années-lumière. Les chercheurs pensent que le signal FRB 20191221A pourrait être dû aux émissions émises par des étoiles à neutrons, des pulsars ou magnétars -mais en encore (beaucoup) plus lumineux.

Les sursauts radio rapides sont encore méconnus, mais fascinent les astronomes. Pour faire simple, ce sont des explosions de rayonnement extrêmement puissantes dont les longueurs d'ondes radio jaillissent dans l'espace intergalactique en quelques millisecondes, explique Science Alert. En ce laps de temps infiniment court, la rafale émet autant d'énergie que 500 millions de soleils. Rien que ça.

Newsletters

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques. Non seulement certaines peaux les attirent davantage, mais en plus, les réactions à leurs piqûres varient d'une personne à l'autre.

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Une nouvelle étude tend à montrer que même sans connaître les règles de la composition musicale, on les suit intuitivement.

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Une découverte scientifique vient remettre en cause l'influence majeure du mode de vie dans le développement de la maladie, et penche davantage pour les particularités des sexes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio